Aminata Toungara :  » Qu’il (Faure Gnassingbé) mette balle à terre et qu’on reporte la date des élections en mars ou avril

0
67

« Je souhaiterais que les Chefs d’État se rencontrent et qu’ils disent au Président togolais qu’il mette balle à terre et qu’on reporte la date des élections en mars ou avril, ce serait bien », a déclaré dimanche au micro de BBC, la deuxième vice-présidente du parlement de la Cédéao Aminata Toungara.

Pour cette ivoirienne, l’horizon n’est pas certain au Togo si les élections sont organisées dans la situation actuelle surtout avec le boycott des partis membres de la coalition.

« Le Togo est le plus petit pays de la sous-région. S’il venait à s’embraser, le Ghana en prendrait un coup, même la Côte d’Ivoire et le Bénin en prendront un coup. Est-ce que vraiment aujourd’hui, pour des élections législatives on a besoin de cet embrasement ? On n’a jamais réellement pensé que l’opposition allait avoir une position aussi radicale. Ils ont discuté et devraient prendre leur place dans les institutions. Ça, c’est important », déclare-t-elle.

Pour ce faire, elle a indiqué être en train de négocier une rencontre avec le président de la Commission de la CEDEAO, son compatriote Jean-Claude Kassi Brou afin de savoir ce qu’il faut faire.

« Je crois en mon âme et conscience qu’il faut attendre. Qu’il ne faut pas précipiter les élections. Rien ne vaut la paix. Qu’on trouve une solution et que l’opposition se présente de façon qu’on puisse avoir un pays normal », a-t-elle martelé.

L’opposition togolaise a repris la rue cette semaine pour exiger la fin du processus en cours et sa reprise totale. Le vote du projet de révision constitutionnelle n’a pas non plus abouti le vendredi 30 novembre dernier.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize − 1 =