Don de 580 millions de Francs CFA au Togo pour renforcer la lutte contre la chenille légionnaire d’automne

0
153

Vendredi 8 mars s’est déroulée à Lomé, une cérémonie de signature d’accord tripartite de financement d’aide d’urgence pour la lutte contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne au Togo. La signature des documents s’est déroulée entre le Ministre Sani Yaya de l’économie et des finances du Togo, et le responsable pays par intérim de la Banque africaine de développement (BAD) au Togo M. Georges Bohoussou.

Par cette signature la BAD met à la disposition du gouvernement togolais une enveloppe financière de plus de 580 millions de Francs CFA pour permettre au Togo de continuer sa lutte contre la chenille légionnaire qui secoue l’agriculture togolaise depuis plus de cinq (05) ans. La FAO est impliquée dans cette lutte.

Selon le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya 160.581,5 hectares de maïs ont été attaqués au cours de la campagne agricole 2018-2019, soit 53,8% des emblavures de maïs.

Apparu au Togo en 2016, les chenilles ont envahi tout le pays au cours de la même année, semant la désolation chez les producteurs, notamment de maïs, au regard de l’ampleur des dégâts causés. Selon les chercheurs, ce fléau pourrait faire perdre 13,5 millions de tonnes de maïs rien que dans quatorze pays africains, ce qui représente plus de 20% de la production totale.

Depuis 2017, plus de 177 millions ont été débloqués par le gouvernement pour acquérir et distribuer gratuitement aux producteurs victimes des attaques, des insecticides, des appareils de traitement phytosanitaire et des équipements de protection individuelle.

Les agriculteurs ont aussi été formés à la connaissance du ravageur ainsi qu’aux méthodes de lutte.

De fait, le présent projet qui reçoit l’appui de la BAD d’une durée de six (06) mois vise à réduire les pestes de productions de maïs, de riz et de maraîchage, afin de renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations du Togo.

Pour le responsable pays de la BAD, M. Georges Bohoussou, le projet contribue à renforcer la résilience du Togo dans la réalisation des cinq priorités de son institution, notamment en ce qui concerne «Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique».

Le projet va permettre entre autres la formation des agents des services de la protection des végétaux et de la vulgarisation des méthode de contrôle durable contre la chenille légionnaire d’automne; la dotation des services de la protection des végétaux, des brigades villageoises phytosanitaires; et de rendre accessibles aux ménages vulnérables les produits de traitements y compris les produits biologiques à fabrication locale…

La Banque africaine de développement est un partenaire privilégié de développement pour le Togo. c’est à ce titre qu’elle a déjà financé plusieurs projets au Togo à travers des engagements sur le guichet public qui s’élèvent à plus de 388 milliards de francs CFA pour environs 69 projets.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × trois =