Du Sabwana Orchestra et du Segun Ola pour enflammer l’Institut Français du Togo ce 14 avril 2018

0
633
Adobe Photoshop PDF

L’institut Français du Togo va briller non de mille feux mais plutôt de milles sonorités aux couleurs de l’Afrojazz, de l’Afrobeat et des musiques actuelles ce samedi 14 avril 2018 en mettant sur le groupe Sabwana Orchestra et Segun Ola.

Le Sabwana Orchestra, un collectif franco-burkinabè créé en 2014 se produit au Togo dans le cadre de sa tournée africaine. Au nombre de 6 à raison de 5 musiciens et d’un ingénieur de son pour la dite tournée. Ils excellent en afrojazz comme l’indique Colin Mousset membre du groupe : « en terme de positionnement musical on fait de l’Afrojazz basé du coup sur des groove issues des ethnies du Burkina Faso, de l’empire Mossi et mandingues auxquelles on ajoute des couleurs de la musique classique et du Jazz ».

Pour Colin le choix d’évoluer dans le Jazz s’explique « u fait que le Jazz ait une paternité africaine et de surcroit : « c’est une musique qu’on aime, et une musique où il y a une place prépondérante à l’instrumental et à l’improvisation. Et c’est ça qui réunit les membres du groupe, cet amour pour l’improvisation ».

« On fait un Jazz qui est assez grand public. On est entre le Jazz et les musiques actuelles du coup on s’adresse à un public de tout âge. Et le Jazz plait beaucoup dans les métropoles ouest-africaines selon le retour qu’on a de nos prestations dans la sous-région » souligne-t-il pour démontrer l’accueil favorable réservé à leurs prestations sur scène.

Le collectif Sabwana Orchestra est en train d’évoluer vers une musique engagée, du coup pour un mélange de cultures qui permette un développement durable : « Donc à l’image de notre collectif, notre collectif essaie de mettre en avant ces mélanges culturels qui permettent justement de la cohésion entre les peuples et d’aboutir au développement durable » informe Colin Mousset.

Au public qui fera le déplacement : « On leur promet des émotions parce qu’on essaie toujours de passer un maximum d’émotions lorsque nous sommes sur scène et des surprises, on a prévu certains rythmiques qui on espère va amener les gens à bouger les pieds, les genoux voire tout le corps ».

Ola Segun le bénino-nigérian évoluant dans l’Afrobeat qui sera aussi sur scène pour soutenir l’orchestre Sabwana affirme : « J’ai accepté accompagner l’Orchestre Sabwana, d’abords parce que j’apprécie ceux qu’ils font comme musique et ensuite je crois qu’ensemble lorsqu’on travaille de concert on pourra mieux porter haut cette musique que nous portons et réaliser plus de grandes choses. » avant de terminer par : «sans paraitre égoïste le samedi nous allons nous faire plaisir. Car c’est en se faisant plaisir soi-même en tant qu’artiste qu’on touche plus le public. Ce qui est sur le samedi ce sera tout feu tout flamme ».

Après le Togo, l’orchestre Sabwana foulera des pieds d’autres pays de la sous-région comme la  Côte d’ivoire, le Mali, le Niger…

Rendez-vous est donc pris ce samedi 14 avril 2018 à 20h à l’Institut Français de Lomé pour célébrer le Jazz en prélude à la journée internationale du #Jazz.

 

 

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux × cinq =