Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

FAURE GNASSINGBE : « L’action du PNUD a fait la différence aux moments critiques de l’histoire du TOGO. »

Au deuxième jour de son séjour à New-York (Etats-Unis), Faure GNASSINGBE a participé à un panel de haut niveau sur le partage d’expérience relativement aux contributions du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), aux efforts nationaux de développement. Le Président de la République a salué l’engagement de l’organisation aux côtés des pays du Sud,  et s’est félicité de son rôle central dans  des moments cruciaux pour le Togo.

C’est par l’histoire récente que le Chef de l’Etat togolais a relevé les contributions multiformes du PNUD à notre pays. Premier des panélistes à prendre la parole dans la grande salle de l’Assemblée Générale des Nations-Unies, Faure GNASSINGBE a rappelé que pendant la longue crise socio-politique et économique qu’a connue notre pays, avec comme corollaire la suspension de la coopération et la mise au ban de la communauté internationale, l’organisation onusienne est restée présente. Ce qui lui a permis d’être le point focal des autres institutions et partenaires à l’heure de la reprise. Pour la sortie de crise, il a exposé l’accompagnement décisif qu’a été celui du PNUD pour asseoir d’abord des institutions légitimées par le suffrage universel et non contestées, à travers notamment l’organisation des élections législatives en 2007. Ensuite pour pacifier le pays avec le processus inclusif de Vérité Justice et Réconciliation. Ces deux axes ont permis au pays de sortir du cycle vicieux des tensions politiques, avec comme conséquence depuis lors, des élections apaisées et reconnues comme crédibles et transparentes par les observateurs internationaux, s’est-il félicité ;  en faisant référence aux scrutins législatifs de 2013 et présidentiel de 2015. «  L’action du PNUD a fait la différence aux moments critiques de notre histoire » a-t-il conclu.

RETARD RATTRAPE !

Pour Faure GNASSINGBE, les soubresauts qu’ a connus le pays pendant plus d’une décennie, l’avaient éloigné de la communauté de développement et privé de ressources. Ce qui expliquerait selon lui, le retard pris dans la mise en œuvre et l’atteinte des OMD définis en 2000. Mais celui-ci a été rattrapé grâce à la mobilisation et à l’accompagnement du PNUD par un mécanisme d’accélération. «  Ce qui permet au Togo de se mettre en bonne position pour les Objectifs de Développement Durable » a-t-il indiqué.

Pour leur atteinte, il a déclaré que son gouvernement a lancé deux programmes, construits autour du constat que la croissance retrouvée n’était pas suffisamment inclusive. Il a notamment cité le Programme d’Urgence de Développement Communautaire, soutenu par le PNUD et dont la cible est les populations vulnérables qui devront sortir de leurs difficultés grâce à l’action volontariste de l’Etat. Mais également de l’initiative  visant à renforcer les capacités administratives de l’Etat, détériorées par la longue crise sociopolitique.  Elle est également accompagnée par le PNUD avec une adaptation pour tenir compte des ODD et de l’exigence d’une modernisation de l’Etat. Elle prend en compte les aspects économique, social et environnemental.  Faure GNASSINGBE en est convaincu : «  d’ici à l’horizon 2030, notre lutte contre la pauvreté aura effectué des pas significatifs »

Pour rappel, le séjour du Président de la République aux Etats-Unis s’inscrit dans le cadre de la célébration du 50è anniversaire du PNUD.

Last modified onmercredi, 24 février 2016 18:08