Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

CRISE AU CAR : Le DR James Amaglo outré et choqué par Me Yawovi Agboyibo.

Le feuilleton de la crise que traverse le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) continue. Dans une déclaration datée du 21 mars et dont Focus Infos a obtenue copie, le Commissaire chargé des Affaires Politiques et Institutionnelles le Dr James AMAGLO  présenté par Me Yawovi AGBOYIBO comme  l’initiateur du projet de  son come-back, dément cette information et accuse l’ancien Premier Ministre de méthodes viles pour parvenir à ses fins.

La réponse du Dr James AMAGLO au message adressé par Me Yawovi AGBOYIBO aux militants du CAR dans lequel celui-ci le présente comme celui ayant été à l’origine de son projet de retour à la tête du parti, n’est pas du tout tendre avec l’ancien bâtonnier de l’Ordre des Avocats.

D’entrée de jeu, il se dit «   outré, choqué et triste d’assister à la déchéance de celui qui faisait hier notre fierté et qui est devenu aujourd’hui méconnaissable, abandonné par la sagesse et réduit à utiliser les méthodes les plus viles pour parvenir à ses fins. » Et soutient «  très solennellement qu’à aucun moment je n’ai proposé à Me AGBOYIBO de reprendre la direction du CAR ». Avant d’asséner : « Par souci de ne pas envenimer une atmosphère déjà très invivable au sein du parti, je n’avais pas souhaité au départ répondre à ce que je continue de considérer comme une mauvaise plaisanterie, une mauvaise pièce de théâtre montée par Me AGBOYIBO en mal d’inspiration.

Je me suis finalement résolu à le faire en constatant avec dégoût et indignation que Me AGBOYIBO, loin de tirer leçon du tollé général suscité par son « œuvre », croit avoir réalisé un exploit, croit avoir mis sur le marché un best-seller et s’en glorifie en amplifiant la diffusion par ses canaux habituels de manipulation de l’opinion. Mais il a oublié que les temps ont changé. »

 

Il affirme avoir toujours été contre le retour de Me AGBOYIBO à la tête du parti et explique leurs trois rencontres par sa volonté de dissuader celui-ci de mener à bout son projet, afin de préserver l’unité de la formation. « Le plus surprenant, c’est qu’il  considère ma prétendue démarche à son endroit comme l’élément qui a réveillé son appétit de s’emparer de la direction du parti et malgré l’hostilité que manifeste la grande majorité des militants à ce projet, il s’y accroche. Ce qui montre clairement que l’ambition de reprendre la présidence du CAR a été murie et arrêtée depuis longtemps par Me AGBOYIBO. Le reste n’est que de l’habillage. »écrit-il.Avant de « supplier à genoux » le président d’honneur «   de renoncer à l’idée d’évincer Me APEVON de la direction du parti, afin que la sérénité revienne en notre sein pour nous permettre d’affronter, dans l’union, les grands défis auxquels notre pays, le TOGO, est confronté. »  

 

Lire la lettre.

 

 

 

Last modified onlundi, 21 mars 2016 17:08