Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
Log in

Décentralisation : le NET exhorte le gouvernement à envoyer son projet au parlement

Gerry Taama, le président du NET Gerry Taama, le président du NET

Décidément le débat sur la décentralisation au Togo a encore de beau jour devant elle. Ce jeudi c’est autour du parti politique, le Nouvel engagement togolais (NET) qui, faisant sa rentrée politique, a largement donné sa position sur le sujet.

Pour le parti de Gerry Taama, « il est important que la question de la décentralisation  soit immédiatement et dans les meilleurs délais rapportée à l’assemblée nationale qui est le haut lieu du débat politique et républicain ».

Le NET trouve qu’il y a eu suffisamment de  consultations qui ont  rassemblé des représentants des partis politiques élargit aux forces vives de la nation au sein du comité technique mis en place par le gouvernement. Et par conséquent, «  il est important, souligne-t-il, qu’on passe à l’Assemblée nationale où on peut élargir la discussion aux partis politiques extraparlementaires de telle façon que la décentralisation connaisse un début d’exécution dans notre pays ».  

L’ancien candidat à l’élection présidentielle exhorte instamment le gouvernement à introduire son texte à l’assemblée nationale.

Sur le plan de modèle de décentralisation, le NET continue à recommander que celui-ci soit dans un premier temps à double niveaux, d’abord  au niveau de toutes les préfectures pour faire une expérimentation complète des collectivités décentralisées, ensuite, au niveau des communes, en limitant celles-ci aux agglomérations de 20 à 100 000 habitants.

S’agissant de la nomination du  chef de file de l’opposition, M. Taama déplore que celle-ci ne s’accompagne pas d’une obligation de compte rendu, voire d’organisation de l’opposition par celui qui en a hérité le titre.

Le NET fête ses 4 ans ce 26 Avril 2016.

 

 

 

Last modified ondimanche, 24 avril 2016 11:25