Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

« LE TOGO EST UN ETAT SERIEUX AUX INSTITUTIONS STABLES » selon GERD MÜLLER, ministre Allemand de la coopération.

« LE TOGO EST UN ETAT SERIEUX AUX INSTITUTIONS STABLES » selon GERD MÜLLER, ministre Allemand de la coopération. Louis Vincent

C’est la phrase de ce début de séjour du Chef de l’Etat Faure GNASSINGBE en République Fédérale d’Allemagne. A l’hôtel ADLON, lors de la cérémonie de signature d’un Protocole d’Accord relatif aux négociations intergouvernementales, le ministre allemand de la Coopération Economique et du Développement Gerd MÜLLER, a décrit le Togo comme un Etat sérieux aux institutions stables ».

Le Président de la République séjourne depuis le mercredi en Allemagne dans le cadre d’une visite d’Etat de 3 jours, la seconde depuis son élection en 2005. Quelques heures après son arrivée, Faure GNASSINGBE a été  l’invité  du ‘Berlin Capital Club’. Un dîner organisé par les deux grandes organisations économiques travaillant en lien étroit avec l’Afrique, Afrika Verein et la Deutsche Africa Stiftung, en présence d’un soixantaine d’hommes d’affaires issus du secteur de l’énergie, des travaux publics, des infrastructures portuaires, des transports et des télécommunications.

Le président d’Afrika Veirein, Dr Stephan Liebing, a salué les réformes opérées par le Togo et indiqué qu’il était  dans un processus positif de relance de son économie. ‘Il faut à présent remettre ce pays dans le radar des investisseurs. D’où l’utilité d’une telle rencontre qui permet de s’adresser à la communauté du business’, a-t-il fait remarquer. M. Liebing s’est dit convaincu que l’intérêt des entreprises allemandes était d’investir en Afrique

‘Le prochain succès industriel allemand sera peut-être au Togo’, a-t-il prédit.

De son côté, Volkmar Klein, le président de la Deutsche Africa Stiftung et membre du comité budgétaire du Bundestag, a souhaité mettre en place un nouveau partenariat entre Berlin et Lomé.

Le numéro 1 togolais, tout en rappelant le passé douloureux de la rupture de coopération, a salué le raffermissement actuel des liens entre les deux pays et souhaité que la nouvelle dynamique politico-économique soit soutenue par le partenaire allemand.

 

40 MILLIARDS DE FCFA D’AIDE :

Au second jour de sa visite, le Chef de l’Etat et sa délégation étaient à l’Hôtel ADLON de Berlin. Il s’y est déroulé une cérémonie de signature d’un protocole d’accord relatif aux négociations intergouvernementales. Paraphé côté togolais par le ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration africaine Robert DUSSEY et celui allemand par son homologue en charge  de la Coopération économique et du Développement Gerd MÜLLER, il porte sur  un montant de 40 milliards de FCFA ( 40 millions d’euros) et couvre pour la période 2016-2017, différentes secteurs  dont la santé, l’énergie, la formation professionnelle, la promotion de l’emploi, la décentralisation, le développement rural etc. Cette aide est en hausse de plus 30%.  Dans son intervention, Mr MÜLLER a indiqué que cet accord est l’expression de la reconnaissance par son pays des efforts et des réformes réalisés par les autorités togolaises en matière de bonne gouvernance. Avant de lancer : «  je demande à nos partenaires de l’Union européenne, principalement la France et le Royaume-Uni de considérer le Togo comme un Etat sérieux, aux institutions stables, qui mérite d’être prioritaire dans leurs programmes d’aide publique au développement. »

 

Dans la foulée de cette signature, Faure GNASSINGBE devrait rencontrer les deux têtes de  l’exécutif allemand,  le président de la République fédérale  Joachim GUACK,   la Chancelière Angela MERKEL ; mais également le président du Bundestag, le parlement allemand Norbert LAMMERT

 

 

 

 

Last modified onjeudi, 09 juin 2016 14:03