Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

FAURE GNASSINGBE rencontre la diaspora à Berlin; fiasco de la contre-manifestation.

FAURE GNASSINGBE rencontre la diaspora à Berlin;  fiasco de la contre-manifestation. Louis Vincent

Au troisième jour de sa visite en Allemagne, le Président a rencontré la diaspora togolaise dans un, grand hôtel de Berlin. credit photo: Louis VincentDe nombreux compatriotes vivant sur le sol allemand dans les différents lands, de même que plusieurs autres installés dans les pays voisins, ont le fait le déplacement pour échanger avec Faure GNASSINGBE. Dans une ambiance conviviale et empreinte de fraternité, ils ont salué l’initiative de cette rencontre et remercié le Chef de l’Etat pour sa disponibilité et son engagement permanent en faveur du Togo. Ils ont saisi l’occasion pour exprimer des souhaits, allant dans le sens de l’amélioration des conditions de leur retour ou du cadre des investissements réalisés au pays. Le numéro 1 togolais les a assurés de la prise en compte de leurs préoccupations, de la place de plus en plus privilégiée accordée à la diaspora dans la définition des politiques publiques et les a engagés à participer au développement de leur terre d’origine.

 

FIASCO :

 

Quelques jours avant l’arrivée de Faure GNASSINGBE en Allemagne, un communiqué appelait la diaspora à manifester devant le Schloss Bellevue, la résidence du président allemand. Signé par Ali AKONDOS, ancien rédacteur en chef de la Lettre de Tchaoudjo, l’appel entendait mobiliser contre la venue de monsieur GNASSINGBE, dénoncer « la dictature au Togo, les financements qui ne profitent pas aux populations » et réclamer les réformes institutionnelles et constitutionnelles etc…

Au final, ils ne furent qu’à peine une dizaine parmi les milliers vivant en Allemagne, à avoir fait le déplacement devant les portes de la résidence de Joachim GAUCK. Pour expliquer ce fiasco, les organisateurs prétendent avoir sursis à manifester sur demande du Président de la République qui se serait engagé à considérer leurs revendications à son retour à Lomé. « Ridicule » a commenté un membre de la délégation togolaise qui dément une telle demande du Chef de l’État. Il a insisté sur le fait que « chacun est libre de manifester et d’exprimer son opinion et le Président respecte cela ». « Cependant, leur explication est fallacieuse et n’a pas d’autres buts que de masquer l’échec patent de leur manifestation. Au fond, les togolais dans leur grande majorité, y compris ceux de la dispora ont compris que les choses changent. Les vieux disques de certains ne les font donc plus danser » a-t-il ajouté.

 

 

 

Last modified onvendredi, 10 juin 2016 15:00