Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
Log in

Réformes : le HCRRUN ouvre le débat

Photo de famille des participants Photo de famille des participants

 

 

 

L’atelier de réflexion et d’échanges qui devra baliser la voie aux réformes institutionnelles et constitutionnelles, a été ouvert ce lundi 11 Juillet à Radisson Blue Hôtel 2 Février de Lomé. C’est le Premier ministre Selom Klassou qui a donné le ton à cette rencontre en présence des membres du corps diplomatiques, d’institution de la République et des experts venus du Ghana et du Maroc.

Cet atelier a pour mission d’explorer toutes les pistes susceptibles de contribuer à trouver des solutions idoines et durables pour le Togo.  Mais vu que le Togo a connu plusieurs rencontres de ce genre aux résultats en dessous des attentes,  pour le Premier ministre on peut légitimement se poser la question de savoir pourquoi depuis plus 25 ans les multiples  initiatives prises à cet effet n’ont pas abouti.

Il convient d’interroger notre histoire commune récente, reconnait-il, car le pays a connu plusieurs épisodes de crises sociopolitiques qui ont contribué à exacerber la méfiance entre les acteurs politiques et par ricochet ont affecté profondément le tissu social.

Pour Selom Klassou les différentes approches de solutions préconisées en l’occurrence l’élaboration de la Constitution de 1992 par certains courants politiques du moment tout comme les amendements apportés à certaines dispositions de cette constitution en 2002, cette fois-ci par d’autre forces politiques, sont entre autres, l’illustration parfaite que les réformes ne se feront au Togo « ni les uns sans les autres, ni les uns contre les autres ».

« Nous ne devons pas échouer. Nous avons tous l’obligation de tout mettre en œuvre afin d’aller au bout de cette volonté », a-t-il insisté avant d’admettre qu’au-delà de nos divergences, quelles qu’elles soient, nous devons comprendre que le Togo est notre patrimoine commun. A ce titre, nous avons l’impérieux devoir d’œuvrer pour agir et le vivre ensemble.

Auparavant l’honneur était venu à la Présidente du Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN), Mme Awa Nana Daboya de souhaiter la bienvenue aux participants.

Notons qu’au cours de cette cérémonie, le professeur Kokoroko Dodzi, président de l’Université de Lomé a animé une conférence inaugurale sur le concept de réformes politiques et institutionnelles.

 

 

 

Last modified onmercredi, 13 juillet 2016 17:19