Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

Jean-Pierre FABRE contredit par Gerry TAAMA sur « SUCCES »

Jean-Pierre FABRE contredit par Gerry TAAMA sur « SUCCES » afrikdepeche.com

Dans un courrier adressé au Président de la République le 20 avril dernier, monsieur Jean-Pierre FABRE « notifiait formellement son total rejet du système de collecte et de compilation des résultats », dénommé SUCCES. Il y soutenait que comme lui, les trois autres candidats issus de l’opposition, rejetaient ledit système considéré comme un instrument de fraudes. Gerry TAAMA, qui se présente à l’élection sous la bannière du Nouvel Engagement Togolais (NET) vient de démentir cette information.

Pour le leader de l’Alliance Nationale pour le Changement ( ANC), le système SUCCES, s’il est mis en œuvre, sera porteur de réactions violentes et d’affrontements, puisqu’il violerait les dispositions du code électoral établissent comme base unique de collecte et de compilation des résultats du scrutin, les procès-verbaux comportant à la fois la signature de tous les membres des bureaux de vote et celle des délégués des candidats, avec leurs observations et réclamations éventuelles.

Cette position qu’il a défendue devant le président ghanéen John Mahama Dramani en visite de 24 heures hier dans notre pays pour suivre l’état  du processus électoral en cours, serait soutenue selon l’ancien lieutenant de Gilchrist OLYMPIO, par messieurs Gerry TAAMA, Aimé GOGUE et Mohammed TCHASSONA, les autres candidats en lice contre Faure GNASSINGBE. «  Le système SUCCES a été rejeté par les trois autres candidats » assurait-il dans sa lettre.

DEMENTI.

 Joint au téléphone par notre rédaction, le candidat du NET dément l’information et s’étonne que monsieur FABRE ait pu de façon aussi solennelle et officielle, associé son nom à une position dont il sait pourtant qu’elle n’est pas la sienne. «  Aussi bien au sein du Comité de Suivi que devant le président ghanéen et en présence de Jean-Pierre FABRE, j’ai clairement affirmé n’avoir aucun problème avec le système SUCCES s’il n’est destiné effectivement et uniquement comme l’avance la CENI, qu’à dégager des tendances. Et si aussi bien les résultats provisoires que définitifs ne seront proclamés que sur la base des PV dûment signés comme l’exige le code électoral » indique-t-il. Il déclare être surpris que cette question continue à faire polémique alors même que « ceux qui le contestent et qui siègent à la CENI, y ont voté le budget de cette institution dans lequel, était clairement prévue et écrite , une ligne de crédit pour l’installation du système SUCCES» « Mes seules réserves, y compris devant le John MAHAMA, ont porté sur la forme du bulletin et le vote par anticipation, notamment celui des retraités qui semble en effet bien curieux » a-t-il conclu.  

Last modified onmardi, 21 avril 2015 13:35