Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

L’intrigant communiqué de CAP 2015.

Alors que les électeurs attendaient les premiers résultats du scrutin du 25 avril dernier, le Combat pour l’Alternance Pacifique en 2015 (CAP 2015) a publié un intrigant communiqué. Pour préparer les esprits à la contestation ? 

CAP 2015 annonce que son candidat Jean-Pierre FABRE « conserve une avance décisive au scrutin présidentiel du 25 avril 2015 ». Il exhorte « les institutions chargées de l’organisation du scrutin et de la validation des résultats à faire leur travail avec rigueur et sans aucune pression, de manière à proclamer le verdict des urnes, manifestement favorable à CAP 2015 ». Et menace : « Le calme et la sérénité actuels devront continuer à régner dans le pays si aucune situation ne pousse nos électeurs à revendiquer en toute légitimité leurs votes et à réclamer leur victoire ». Avant de faire une liste de faits qui démontreraient selon eux de nombreuses irrégularités dans le processus. « de nombreux cas de vote sans cartes d’électeurs, de vote par usage abusif de procurations, de convoyages d’étrangers, de distribution de prébendes, d’expulsion des délégués de l’opposition, de bastonnade de militants de CAP 2015, d’enlèvements et de bourrages d’urnes, de substitutions de PV, d’intimidations, de harcèlements, etc., ont été relevés dans la sous-préfecture de la Plaine de Mô, dans les préfectures de Kara, Tône, Danpken, Bassar, Binah, Sotouboua. On relève par milliers, essentiellement dans la région maritime, des électeurs en possession de leurs cartes d’électeurs mais qui ne retrouvent pas leurs noms sur les listes électorales. En outre, des exactions sont exercées sur les populations par des éléments de la garde présidentielle, notamment dans la commune de Lomé et dans les préfectures du Golfe et de l’Avé ». Le communiqué conclue en appelant les électeurs de cette coalition à «  redoubler de vigilance pour empêcher toute tentative de remise en cause des résultats sortis des urnes ».

Malgré cette certitude affirmée, la CENI poursuit son travail de fourmi de compilation et de comparaison des résultats CELI par CELI. Les résultats partiels donnés sur la base des chiffres de 6 CELI ( Avé, Anié, Assoli, Baguida, Bassar et Binah), Faure GNASSINGBE est en tête avec 64% des voix.

Last modified onlundi, 27 avril 2015 14:50