Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

Le manque de courage du Professeur GOGUE

 

 

 

L’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI), formation politique ayant présenté le Pr Aimé GOGUE au scrutin du 25 avril,  a rendu public un communiqué au lendemain de l’élection présidentielle. Elle y soutient que les résultats sortis ne reflètent  pas la « volonté populaire » et dénonce de nombreuses irrégularités. Notamment « l’achat de conscience, l’utilisation des ressources publiques, la délivrance de procurations non conformes aux dispositions du code électoral, les intimidations et le bourrage des urnes ». Ou encore «   la corruption et des bulletins prévôtés par une même personne.»

ADDI n’a cependant pas apporté quelque éléments significatifs ni des preuves au soutien de ses allégations ; se contentant d’affirmations non vérifiables et utilisables en tous temps et en tous lieux. En outre, il semble n’être intéressé que par les résultats de la région des Savanes, considérée comme son fief. Il y réclame une expertise des bulletins de vote comme si cela impacterait significativement les chiffres nationaux le concernant ; lui dont les tendances annoncent seulement en seconde position dans cette zone, largement derrière le premier.

Cette sortie de monsieur GOGUE est « un manque de courage » a commenté un observateur.  Qui lui reproche d’abord de ne pas avoir attendu la proclamation des résultats provisoires par la CENI tel que cela a été prévu par l’accord du 24 avril ; ensuite d’adopter une posture visant à affirmer qu’il n’y a pas de vainqueur crédible de ce scrutin. «  C’est petit de la part d’un grand professeur qui ne rend pas service à la vie politique et démocratique du Togo» a-t-il conclu.

 

 

 

Last modified onlundi, 27 avril 2015 15:58