Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

Les soutiens de Faure GNASSINGBE menacés.

Comme il est de tradition dans la plupart des pays lors des échéances électorales, plusieurs personnalités issues du monde socio-économique, culturel ou sportif ont choisi de soutenir le candidat Faure GNASSINGBE lors du scrutin du 25 avril dernier. Depuis, ils sont  couverts d’injures, d’agressions verbales et de menaces de mort pour certains.

Ils s’appellent Poundy Cissé Rosine B, Eugène Ablodévi. Ou encore Oli Big, Kuroness, Senzaa, Master Popa. Ils sont artistes et chantent du R&B, du Hip Hop, du Rap, de la variété ou encore du gospel. Pour cette élection présidentielle, ils ont choisi de soutenir Faure GNASSINGBE qui vient d’être par ailleurs élu aux termes des résultats provisoires  proclamés hier par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ils ont constitué pour cela des collectifs, vantant le bilan de leur champion et appelant les électeurs à porter sur lui des leurs suffrages. Avec la nigériane Yémi ALADI ou l’ivoirien Abou Nidal, Senzaa, a chanté « Miabe Faure » (Notre Faure, ndlr), l’un des slogans phares du candidat d’UNIR.

Depuis, tous ces artistes font l’objet d’intimidation, sont couverts d’injures et d’insultes, voire de menaces de mort ; venant de la part des militants de CAP 2015 , la coalition qui avait soutenu Jean-Pierre FABRE. C’est le cas par exemple du très populaire humoriste GOGOLIGO, qui s’est investi dans la campagne aux cotés du président sortant. Menacé de mort, il craint pour sa vie et a été obligé de prendre certaines précautions. «  Il est incompréhensible et inadmissible que des personnes qui prétendent lutter pour la démocratie et donc le pluralisme, n’admettent pas qu’on ait une idée, un candidat différent des leurs. Or, c’est le point de départ de la liberté » a commenté l’humoriste.

La star togolaise du ballon rond, attaquant de Totthenam en Anglettere, en a également fait les frais, depuis qu’il a publié une vidéo quelques jours avant le scrutin, apportant son soutien à Faure GNASSINGBE.

LISTE ORANGE :

Ces attaques sont confirmées par tous les soutiens officiels (hors hommes politiques qui en ont quant à eux l’habitude) de monsieur GNASSINGBE au scrutin du 25 avril. C’est le cas des Too Fan ou encore de King Mensah dont le seul tort pour sa part, est non pas d’avoir soutenu le président sortant, mais d’avoir organisé des concerts pour appeler à une élection apaisée et sans violences.

De fait, les rumeurs sur une  «  Liste Orange » qui ont  circulé à Lomé et sur la toile refont surface. Il s’agira d’une liste de personnalités considérées comme proches ou soutenant le pouvoir, devant faire objet de « punition », notamment la destruction de leurs biens, au lendemain du scrutin et la victoire de Jean-Pierre FABRE. Dans les rangs, figureraient en tête les politiques comme Gilbert BAWARA, Victoire DOGBE, Ingrid AWADE, des officiers comme le général Félix KADANGA, des artistes comme les Too Fan et King Mensah, des chefs d’entreprise comme Charles GAFAN ou José SYMENOUH, des personnes comme Dr Michel KODOM, Patrick AMENDAH ou encore des journalistes etc….

 

 

 

Last modified onmercredi, 29 avril 2015 14:46