Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

FABRE ne veut pas des électeurs du nord

Dans l’argumentaire développé depuis quarante-huit heures par Jean-Pierre FABRE  pour démontrer sa victoire, il est soutenu que dans sept (7) Commission Electorale Locale Indépendante (CELI) , des cas de fraudes avérées et d’irrégularités se seraient produites. Le candidat malheureux au scrutin du 25 avril en appelle donc à l’annulation des résultats issus de ces CELI et proclame que celle-ci  aboutirait à sa victoire. Plusieurs fois soutenue lui-même, certains de ses lieutenants ont également défendu cette position.

Sont indexées,  les  CELI de Blitta, Oti, Tandjouaré,  Cinkassé, Kpendjal, Binah et Kozah. Au total, ce sont plus de 418.063 votes que l’ex lieutenant de Gilchrist OLYMPIO  veut voir être exclus des résultats ; soit près de 20% du corps électoral. Précision importante : la quasi-totalité des  préfectures concernées sont situées au nord du Togo et   présumées être des bastions de la majorité au pouvoir. C’est dire donc qu’il n’est pas anodin pour monsieur FABRE de demander l’annulation de l’opération de vote dans les zones réputées favorables à son adversaire. Au demeurant, est-il politiquement soutenable d’arguer l’exclusion d’une partie de l’électorat située dans des régions précises du pays, pour se proclamer vainqueur d’une élection présidentielle,  et incarner un dirigeant rassembleur ? «  L’initiative de FABRE est très choquant. Je pense qu’il ne mesure pas la vacuité de son argumentation et la dangerosité sur le plan  politique de sa demande » analyse ce professeur à l’Université de Lomé, qui a beaucoup contribué aux travaux de la Commission Vérité Justice Réconciliation (CVJR).

MAUVAIS CALCUL.

Et même si par extraordinaire, on en venait à annuler le vote de 20% des électeurs, Jean-Pierre FABRE, contrairement à ce qu’il allègue,  ne serait toujours pas gagnant. En effet, Faure GNASSINGBE le président élu a obtenu sur l’ensemble de ces 7 CELI, 336.305 voix. Son avance totale  sur monsieur FABRE est de 489 730 voix. En cas d’annulation du vote de ces préfectures du nord, monsieur GNASSINGBE conserverait une marge de 153.425 voix. A moins qu’on annule d’autres CELI au profit de CAP 2015.

Last modified onjeudi, 30 avril 2015 15:27