Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

NEW-YORK : Croissance inclusive au centre des échanges entre Faure Gnassingbe et le directeur du centre de développement de L’OCDE.

 

 

 

En marge de la 70è session de l’Assemblée générale des Nations Unies (UN) qui se déroule actuellement à New-York (Etats-Unis), le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a reçu en audience ce dimanche, le directeur du Centre de Développement de l’Organisation pour la Coopération Economique et le Développement (OCDE), monsieur Mario PEZZINI. Au centre des discussions, la coopération pour une croissance inclusive.

Pour l’Italien, le Togo a consenti d’importants efforts  et opéré des réformes encourageantes depuis quelques années, dont il peut espérer de bonnes perspectives économiques. Il a salué la dynamique vertueuse dans   laquelle s’est inscrit notre pays et souhaité qu’elle se poursuive de manière résolue. Monsieur PEZZINI a cependant indiqué que la croissance devrait être inclusive autour d’une politique socio-économique qui profite aux populations. De fait, il a profité des échanges avec le Président de la République pour indiquer les contributions et assistance multiformes qui peuvent être celles de son organisation.

Pour rappel, à l’instar de plusieurs autres pays africains dont le Kenya, la Mozambique, le Nigeria, le Gabon, le  Mali  etc , le Togo a  introduit une demande d’adhésion au Centre de Développement qui compte déjà comme membres l’Afrique du Sud, l’Egypte, le Sénégal, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, la Tunisie et le Ghana.

COOPERATION AVEC LE TOGO :

Le  Centre de développement de l’OCDE entretient une coopération de fait avec le Togo via la  publication de son rapport annuel . En effet, le Togo est l’un des pays dont l’économie est traitée par cette co-publication du Centre de développement de l’OCDE, la Banque Africaine de Développement et la Commission des Nations-Unies pour l’Afrique, depuis sa première édition en 2001. L’élaboration de la Note-Pays sur le Togo est faite en collaboration avec la BAD et des instituts locaux.

En outre, le Togo a été invité comme pays  à l’honneur lors du lancement des PEA 2012 et des ministres togolais participent  aux réunions et travaux internationaux du Centre et de  l’OCDE, à son  Forum Économique sur l’Afrique, des PDG/DG à ses rencontres sur Secteur privé et des professeurs à ses réunions d’experts.

Il faut par ailleurs mentionner deux projets soutenus par l’OCDE : le Projet Centre de Développement de l’OCDE - Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche  sur  « Enseignement supérieur et marché du travail :  quelle stratégie de compétences pour le Togo »  lancé lors d’un séminaire conjoint à Lomé en Juillet 2014 avec la présence des Présidents et professeurs des Universités de Lomé et Kara ainsi que des Universités privées ; ou encore le  Projet  UE-OCDE  sur l’Inclusion des Jeunes ; projet coordonné par le Centre de Développement de l’OCDE. Ce projet qui  se fait en étroite collaboration avec le Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, suscité un vif intérêt des autres Ministères impliqués dans la problématique des Jeunes, des partenaires du Togo et des acteurs locaux.

A PROPOS DE L’OCDE :

L’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a été crée en 1961 et compte aujourd’hui 34 pays membres à travers le monde, de l’Amérique du Nord et du Sud à l’Europe, en passant par la région Asie-Pacifique. En font également partie des pays émergents comme le Mexique, le Chili et la Turquie. L’OCDE travaille très étroitement  avec les BRICS, le G7,G8 and G20  ainsi que des économies en développement d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes.    Au sein de l’OCDE, le Centre de développement occupe une place unique. Crée à l’initiative du Président des États-Unis , John F. Kennedy en Mai 1961, le Centre de développement occupe une place unique au sein de l’OCDE et de la communauté internationale. Lieu de partage et de discussion, c’est un forum où se réunissent les pays pour échanger leurs expériences sur les politiques de développement économique et social. Le Centre alimente le débat politique sur le développement par des analyses d’experts. L’objectif est d’aider les décideurs à concevoir des solutions politiques pour stimuler la croissance et améliorer les conditions de vie dans tous les pays et surtout dans les pays en développement. 

Le comité directeur du Centre de développement se compose aujourd’ui de 51 pays dont 27 pays membres de l'OCDE et 24 pays émergents ou en développement. La Banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAfD) et le Fonds monétaire international (FMI) participent en qualité d’observateurs. L’Union européenne ainsi que l’Union Africaine participent également aux travaux du Comité directeur. A noter que la Chine est devenue membre depuis le 1er Juillet dernier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Last modified onlundi, 28 septembre 2015 13:50