Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

MANGO : Le projet de la discorde.

La vile de Mango (520km au nord de Lomé) a été le théâtre de violents affrontements entre forces de l’ordre et manifestants hostiles à un projet de réhabilitation des aires protégées de la préfecture de l’Oti. Le bilan s’élève à 5 morts et plusieurs blessés. Quel est le contenu de  ce projet ?

Placé sous le parrainage du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM)  et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le projet de renforcement du rôle de conservation du système national d’aires protégées du Togo a été lancé en 2012. Ce projet de réhabilitation des aires protégées concerne quatre pays de la sous-région ouest-africaine, le Bénin, le Ghana, le Burkina Faso et le Togo.

Il s’agit notamment de borner des espaces destinés à la faune et la flore. Ainsi, les populations occupant illégalement ces zones seraient donc priées de se déplacer afin d’y préserver l’écosystème, dans un contexte international de plus en plus dominé par la problématique de la promotion de l’environnement. Le projet, exécuté jusqu’à 100 % dans certains pays comme le Bénin ou le Ghana, concerne au Togo trois préfectures, Kpendjal, Kéran et Oti.

Pour mieux comprendre, lire le contenu complet  du projet sur http://www.tg.undp.org/content/togo/fr/home/operations/projects/environment_and_energy/renforcement-du-role-de-conservation-du-systeme-national-d-aires.html

 

 

Last modified ondimanche, 08 novembre 2015 17:26