Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

Economie : L'OTR lance le Projet d'Appui à la Gouvernance Fiscale (PAGFI)

L'Office Togolais des Recettes (OTR) et la Banque Africaine de Développement (BAD) ont procédé ce matin au lancement du Projet d'Appui à la Gouvernance Fiscale (PAGFI) à l'hôtel Sarakawa.

 

La cérémonie a été marquée par la présence du Directeur de Cabinet, représentant du ministre d'Etat, ministre de l'Economie, des Finances et de la Planification du Développement, M TOFIO, de l'inspecteur général de l'OTR M. Henry GAPERY, du représentant résident de la Banque Africaine pour le Développement, M. Serge N'GUESSAN, ainsi que d'autres personnalités. Le PAGFI est un projet financé par la BAD et le gouvernement togolais à hauteur de 12 milliards de franc CFA, provenant du fonds d'appui à la transition (FAT), instrument mis en place par la BAD en vue de pourvoir une assistance aux Etats en transition. Le protocole d'accord de don et l'accord de prêt pour le financement du projet a été signé le 02 mars dernier. Il s'inscrit dans la poursuite des actions qui ont été soutenues par les projets PARCI 1, PARCI 2 et PAMOCI et qui ont contribué à la mise en place et à l'opérationnalisation de l'OTR. Le PAGFI vient, selon le représentant de la BAD, consolider les appuis précédents consentis par ce partenaire au Togo, pour soutenir cette réforme en vue de renforcer la gouvernance fiscale et la mobilisation des ressources internes.

 

Objectif du projet

Ce sont, la faible capacité de mobilisation des recettes fiscales et l'étroitesse de cette l'assiette, l'obsolescence du système de gestion intégré d'impôts, le personnel non suffisamment formé qui ont conduit à penser ce projet. « L'objectif principal du projet est d'accroitre de manière substantielle les recettes fiscales et de renforcer la transparence de la mobilisation des ressources financières. », explique le représentant de la BAD, Monsieur Serge N'Guessan. Le projet est articulé autours de trois points principaux : l'appui à l'amélioration de l'efficacité et de l'intégrité de la gestion fiscale, le renforcement de la transparence et du suivi des recettes fiscales et la gestion du projet. Le PAGFI se veut fortement axer sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication et contribuera à l'atteinte des objectifs de la SCAPE et le renforcement de résilience du Togo aux facteurs de fragilité tout en favorisant la mise en œuvre des programmes économiques et sociaux prioritaires.

En outre, le PAGFI veut assurer une mobilisation consistante et un meilleur suivi des ressources à travers la mobilisation des services rendus, de même qu'à améliorer le service offert aux opérateurs économiques et aux contribuables. Réformer et assainir le climat d'affaires du pays et le mettre en conformité aux normes communautaires en matière de mobilisation des recettes fiscales. PAGFI permettra de moderniser l'OTR en terme de mobilisation des recettes internes, d'équipements et de réseau internet et informatique, et « permettre aux contribuables, de chez eux, de pouvoir faire des auto-déclarations, télé déclaration télépaiement pour que tout le circuit de collecte des recettes puissent être bien sécurisé afin de mieux lutter contre la corruption et la fraude. » Un projet qui est déjà opérationnel avant son lancement

« Nous avons soutenu cette initiative à travers un appui conseil et technique au départ, et progressivement, un appui financier à l'OTR. Cette initiative est la plus grosse  qui soit dédiée à l'OTR. Ceci va permettre à l'office de moderniser tout son système informatique, de mettre un système de mobilisation des impôts», soutient le représentant de la BAD.

Rappelons que cette reforme (OTR) engagée par le Togo est la première dans un Etat francophone de l'Afrique de l'ouest.