Log in

Asky prend son envol avec un bénéfice de 2,2 milliards de FCFA

La compagnie aérienne panafricaine Asky a réalisé un bénéfice net de 2,2 milliards de FCFA dans le courant de l’année 2015.  L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée par les actionnaires et dirigeants de la compagnie ce vendredi au siège de Lomé.

Le résultat exceptionnel obtenu par la société Asky au cours de l’année 2015, démontre la force et le professionnalisme de son business plan. En effet, la compagnie de transport aérien prend son envol dans un contexte particulier.  Selon le rapport  2015 de L’IATA, l’Association Internationale de Transport Aérien qui regroupe 260 compagnies aériennes du monde entier, les compagnies aériennes africaines ont enregistré environ 300 millions de dollar de perte en la même année.  Il faut croire que la crise liée à l’épidémie d’Ebola qui a cloué au sol plusieurs  avions sur le continent et la grève du personnel d’Asky n’a pas eu assez d’incident sur les chiffres d’affaires de la société.

Pour le Directeur général de cette compagnie, Henok Teffera, cet exploit résulte de la vision du président, Gervais Koffi Djondo, de faire d’Asky une compagnie purement commerciale et du partenariat Sud-Sud qu’ils entretiennent avec l’Ethiopian Airane.

 Par ailleurs, « l’année 2015 a été une année positive et nous sommes confiants que l’année 2016 sera également positive », indique le D.G. Mais pour y arriver, des petits changements s’imposent. « Nous avons le souci d’améliorer l’accueil de nos clients, étant donné que nous sommes une compagnie purement commerciale et que nous dépendons de nos clients, puisque c’est eux qui permettent à la compagnie d’être viable. Nous avons l’obligation de leur offrir le meilleur service possible et il faut comme l’a souligné le président, avoir les appareils qui décollent et arrivent à temps, il faut avoir un service de sol performant avec les infrastructures, ce qu’on a aujourd’hui. Il faut que le personnel soit également à la hauteur pour pouvoir fournir ces services. Nous essayons d’inculquer cette culture de manière continue comme toutes les compagnies aériennes le font, pour que nos services soient encore plus forts », en ajoute –t-il.

La direction  prévoit dans  les mois avenir étendre ses vols dans d’autres pays africains  comme la Mauritanie et le  Cap-Vert  tout en faisant son entrée en Europe (paris).



.