Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
Log in

Le guichet unique expliqué aux déclarants en douane

Mme Legzim BALOUKI, ministre du commerce au centre Mme Legzim BALOUKI, ministre du commerce au centre

Le secteur portuaire togolais est engagé depuis quelques années dans un vaste programme de réformes et d’investissement dont le point d’orgue est la mise en place du Guichet unique pour le Commerce extérieur. Mais ces réformes suscitent souvent des grincements de dent de la part des déclarants en douane qui, à plusieurs reprises, ont observé des mouvements de débrayage. Un mouvement qui, selon les responsables de la Société d’exploitation du guichet unique pour le commerce extérieur (SEGUCE), serait le fruit de malentendu.

C’est pour dissiper ces malentendus qu’un séminaire de sensibilisation et d’information est organisé ce vendredi 05 juin 2015 à l’intention des transitaires sur le trafic import des véhicules d’occasion.

Il s’agit pour cette rencontre ouverte par la ministre du Commerce Mme Bernadette Legzim, d’informer et renseigner les déclarants en douane sur la facilitation qu’offre le  guichet unique du commerce extérieur.

Pour la ministre, des déclarants en douane ambulants ne sont pas totalement informés sur ce qui est fait jusqu’à présent avec tous les acteurs de la communauté portuaire. « Nous nous sommes dits que ce serait opportun de les sensibiliser, les former sur les nouvelles procédures ».

Aussi poursuit-elle, « les difficultés de l’heure ne doivent pas entamer notre détermination. Elles ne doivent pas également nous détourner de notre objectif commun, celui de la facilitation des affaires, du commerce ».

Même son de cloche de la part du directeur général de SEGUCE M. Olivier LEDERER.  « La mise en place du guichet unique est un changement, et le changement ce n’est pas toujours facile, il faut le comprendre, il faut bien expliquer », a-t-il indiqué.

Le directeur de SEGUCE a rassuré les déclarants en douane qu’ils tiennent compte de leur remarque.

Même si M. LEDERER semble être conciliant et attentif aux doléances des déclarants en douane, il n’arrive pas à dissiper les craintes de ces derniers tels qu’exprimé par M. AZIAWOR Yawo Gabriel.

« Le guichet unique avec la société SEGUCE retarde et engendre beaucoup de frais. Au lieu que  la société demande aux consommateurs de payer les frais, c’est plutôt les importateurs qui doivent payer. Il faut revoir ces procédures à la lumière des difficultés dans sa mise en oeuvre », a déclaré M. AZIAWOR qui table sur une collaboration heurtée avec SEGUCE.

Notons que le 19 Mai dernier les déclarants en douane avaient observé un mot d’ordre grève  pour exiger le « maintien du système DS7, la suppression des TEL de 18 000 F pour les ressortissants des pays du Sahel, le respect de l’arrêté interministériel fixant l’échange connaissement à 15 000 F, la suppression des 21 000 F de bonus des magasiniers dans les parcs MAD, le paiement des11 800 F de SEGUCE par les importateurs au moment du transfert, aussi les frais du port, de l’uniport, d’OTOCI, d’expo-auto et de Lomé Multipurpose Terminal à la charge des importateurs ».

Notons que chaque semaine plus de 5 000 voitures d’occasion sortent du port autonome de Lomé.