Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
Log in

La population togolaise appelée à la solidarité en faveur des travailleurs de WACEM

Depuis plus de deux mois, les employés de WACEM, FORTIA et PAPER BAGS, des entreprises spécialisées dans la production de ciment, situées à Tabligbo, sont en grève. Ce mouvement de revendication des employés est monté d’un cran à la suite du décès de 6 employés fin juin sur le chantier. Alors qu’on aurait pensé vu l’émotion suscitée par ces décès, les employés auraient fait un pas vers l’amélioration des conditions de vie et de travail des ces employés vues les conditions dans lesquelles ils travails, ces financiers indiens se montrent toujours imperturbables, d’où une grève qui perdure depuis deux mois.

Ce lundi 28 décembre 2015, Solidarité et action pour le développement durable (SADD) vient à la rescousse de ces travailleurs. Elle a appelé à la solidarité nationale en faveur de ces travailleurs. C’était au cours d’un point de presse. « Nous appelons toutes les organisations de défense des droits de l’homme, les organisations syndicales, tous les citoyens togolais, les hommes de bonnes volontés épris de justice et de paix à se mobiliser massivement demain 29 Décembre 2015 à la place de l’indépendance de Tabligbo pour manifester leur solidarité en faveur de ces travailleurs qui ont besoin aussi de partager quelque chose avec leur famille en cette fin d’année où tout le monde est appelé est fêter », a déclaré M. Yves Dossou, le responsable de SADD.

Il précise « c’est juste une manifestation de solidarité, ceux qui veulent manifester leur solidarité se rendent à la place de l’Indépendance pour apporter de l’argent, du riz, du mais, un bidon  d’huile, de l’argent… ».

« Il faut qu’on trouve une solution rapidement. Le Togo est un pays indépendant, souverain. Pourquoi on ne peut pas se défaire de ses messieurs qui se croient en territoire conquis depuis 20 ans et qui passent à côté de nos dispositions sociales ».

Le ministre que le ministre Bawara Gilbert a promis le règlement de la situation d’ici la fin de l’année