Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
Log in

Prise en charge médicale des journalistes : Accord tripartite CONAPP-AIMES AFRIQUE et clinique internationale Dr KODOM

Une convention tripartite de partenariat est signé le mardi 10 mars entre  le CONAPP(Conseil National des Patrons de Presse), l’ONG AIMES AFRIQUE( Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et la Santé en AFRIQUE) et la clinique international Docteur KODOM pour « donner  l’opportunité, la chance aux patrons de presse d’avoir des soins de qualité à des prix préférentiels », selon  le docteur MICHEL KODOM, président de l’ONG AIMES AFRIQUE.

Cette prise en charge est l’aboutissement d’un effort de longue haleine du CONNAP pour couvrir un tant soit peu les professionnels des média en l’absence d’un mécanisme institutionnalisé de couverture sanitaire.  « nous avons mené une réflexion depuis l’installation du nouveau bureau du CONAPP en 2014 pour voir dans quelle mesure nous pouvons réaliser ou mettre en place un mécanisme qui permette la prise en charge médicale des frais de santé des membres du CONAPP. Plusieurs pistes sont en cours de réflexion mais d’ores et déjà, nous avons discuté, négocié et convenu une séries de choses dont la signature de la présente convention », a déclaré Jean-Paul AGBOH, président du CONAPP.                             La prise en charge concerne, pour un début, non seulement le patron de presse, mais également sa femme et deux de ses enfants. Les actes médicaux qui feront l’objet de la prise en charge sont, entre autres, les analyses de laboratoires, les consultations ou des opérations chirurgicales à des tarifs préférentiels et des bilans de santé annuels gratuits.

La clinique internationale et l’ONG se sont par ailleurs engagés, envers le CONAPP, à constituer un pôle de praticiens dans le secteur médical, notamment les laborantins et les pharmaciens qui viendront s’associer à cette convention au bénéfice des membres du CONAPP.  Cependant, selon jean paul AGGOH,  « la convention reste ouverte. Aujourd’hui, ce sont les membres du CONNAP qui en bénéficient, mais d’autres organisations existant dans la corporation ont la possibilité d’adhérer à cette convention, y compris les employés, dans les prochaines semaines ou dans les prochains mois ».

Cette convention permettra aux médias, en contrepartie, dans un cadre beaucoup plus formelle, «  de participer aux activités de AIMES AFRIQUE, de faire la promotion de ses activités. Ils  s’agit donc d’une couverture médiatique de toutes les activités de l’ONG et ainsi vulgariser les idéaux de cette ONG qui est aujourd’hui la première ONG Africaine spécialisée dans les missions médico-chirurgicales humanitaires foraines », s’est confié le Docteur Michel KODOM.