Log in

Le 7ème art se met au service des ODD

Joel Misseboukpo Joel Misseboukpo

« Le cinéma et les ODD » est le thème retenu pour la troisième édition du Fescilom (Festival du Cinéma de Lomé). Par la force de l’image et des paroles, Fescilom compte promouvoir l’environnement et tous les autres Objectifs du Développement Durable (ODD) à travers l’écran.

Du 7 au 14 avril prochain, Lomé va abriter la nouvelle édition du festival, le lancement s’est fait au cours d’une conférence de presse  ce samedi dans le splendide hôtel du Golfe. L’appel des films étant déjà bouclé, 151 films sont enregistrés et au moins dix pays du monde entier sont attendus pour l’occasion. D’une durée de quatre jours, le Fescilom passe  à huit jours d’après le programme établi pour l’année. Les droits des enfants, les droits de l’Homme et celui de l’environnement seront les thèmes qu’aborderont les trois courts métrages qui seront réalisés pendant le festival.

Pour les organisateurs, les deux premières éditions semblent être une réussite et ce malgré  quelques difficultés financières rencontrées. La recette magique a été   « de rapprocher le cinéma des populations par des projections en plein cœur de différents quartiers », a laissé entendre, Joël Misseboukpo, directeur de Fescilom. Alors quatre villes, à l’instar de Sokodé, Tsévié, Aného et Kara, sont ciblées pour accueillir des projections de films.