Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

Faure Gnassingbé a inauguré ce lundi la nouvelle aérogare de Lomé.

La nouvelle aérogare de l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma a été inaugurée  ce lundi 25 avril. C’est le Chef de l’Etat  Faure Gnassingbé qui a coupé le ruban symbolique de ce joyau technologique et architectural, réalisé  dans le strict respect des standards internationaux.

 

Construite sur une aire de 6000m2 et selon les nouveaux critères de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), la nouvelle aérogare comprend un  viaduc, un  parking, un  taxiway, le parking avion, la zone frêt et ainsi que  l’extension de la douane… « Les installations sont sûres et sécurisées », a commenté le directeur de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), le colonel Gnama-Latta Dokissime. Avec cet édifice, notre pays  vise désormais les 2,5 à 3 millions de passagers annuels, contre les 500.00 actuels.

Selon l’ambassadeur de Chine dont le pays a financé l’ouvrage, le Togo  a dorénavant l’un des aéroports les plus modernes de l’Afrique et cette aérogare en devient un monument phare mais aussi une excellente carte de visite à l’extérieur.

Pour le diplomate, Lomé renforce  ainsi en plus grand échelle sa  capacité d’accueil des passagers, de chargement et de déchargement de marchandises. Notre capitale se donne ainsi les moyens   de devenir le hub de l’Afrique de l’ouest, voire de  toute l’Afrique. 

Pour sa part,  le ministre des Infrastructures et des Transports, M. Ninsao Gnofam, a qualifié la nouvelle aérogare de  véritable instrument de modernisation du transport aérien mais aussi d’ un outil de développement économique,   social,  créateur d’emplois  et de richesses ». Il s’est félicité qu’à travers cette réalisation, la Chine se soit encore une fois affirmée comme un ami et un partenaire stratégique  du Togo. « En apportant leur soutien aux nations en développement qui,  à l’instar du Togo, se mobilisent  pour gagner le pari de la modernisation des infrastructures de transports, en particulier dans le secteur de pointe de l’aéronautique, la République de Chine traduit son adhésion profonde aux idéaux de la coopération Sud-Sud ainsi que sa volonté d’apporter toute sa contribution pour la construction d’un monde plus solidaire et plus fraternel », a encore souligné le ministre.

Rappelons que le premier coup de pioche pour la construction de cet édifice a été donné par le chef de l’Etat le 26 Décembre 2011. Les travaux ont été réalisés par les ouvriers chinois et togolais. D’un coût global de 75 milliards, ils ont été réalisés sous  financement de  la Chine à travers Exxim Banque avec un  prêt  remboursable sur 25 ans. L’inauguration rentre dans le cadre de la célébration du 56ème anniversaire de l’ascension du Togo à la souveraineté internationale.