Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
Log in

2ème édition du concert de louange : Les organisations « Dagan Foundation » et Action Besthesda » rendent grâce à Dieu

Le temple des Assemblées de Dieu d’Agoè-Assiyéyé a vibré ce dimanche au rythme de la musique et de chants gospel à l’honneur du Rois des rois. C’était dans le cadre de la deuxième édition du concert de louange, d’adoration et de reconnaissance à Dieu. Une initiative de deux organisations à caractère humanitaire basées aux Etats-Unis. Il s’agit de « Dagan Foundation » et « Action Bethesda ».

« La soirée rentre dans le cadre de la reconnaissance  à Dieu pour tout ce qu’Il nous a fait c’est pour cela que nous nous réunissons ici pour dire merci à Dieu », a expliqué Adolph Dagban, le président fondateur des deux organisations.

Plusieurs groupes musicaux et chorales ont presté au cours de cette soirée riche en son et couleur. Et le public très enthousiasmé n’hésitait pas à esquisser des pas de danse ou à reprendre en chœur les chansons. Tout s’est déroulé dans une ambiance conviviale et fraternelle.

« Je dis à merci à Dieu. Au cours de cette soirée nous avons encouragé les gens pour que la foi et l’espoir  qu’ils ont perdu qu’ils les retrouvent. Nous leur disons que  ce n’est pas fini pour eux puisque nous-mêmes nous sommes passés par là. C’est aussi l’occasion de parler de Dieu à ceux qui ne le connaissent pas encore », a indiqué M. Dagan.

La sœur Emilie qui a assisté à la soirée a exprimé sa satisfaction en ces thèmes : « Je vois les gens joyeux, tout le monde dansait parce que Dieu est parmi nous. Donc le saint esprit est en action. Je suis très contente et je souhaite qu’à travers ce concert que cette année soit l’année de bénédiction pour nous tous ».

Au cours de son séjour au Togo, le président de la foundation procédera à la distribution des tenues vestimentaires et scolaires dans les écoles et à la prison civile de Lomé. Une croisade d’évangélisation est également prévue du 23 au 25 Juin prochain à Adétikopé.