Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

Education : Bilan positif pour le « Programme Excellence Jeune »

Mis en place en  2011, le « Programme Excellence Jeune » ( PEJ) a permis en cinq (5)  années  de prendre en charge la scolarité complète d’une cinquantaine de jeunes togolais. Il s’agit selon ses initiateurs,  d’une réussite et d’un modèle à renforcer.

Les responsables de l’association Réseau d’Excellence ont dressé hier à l’hôtel Sancta Maria à Lomé, un bilan positif d’une de leurs initiatives, destinée à faire la promotion d’une éducation de qualité donnée en Afrique par les Africains : le PEJ. Devant les partenaires, sponsors et autres invités, les promoteurs du programme ont présenté le parcours brillant des  bénéficiaires du projet. Selon leur  rapport, tous les étudiants boursiers font partie des meilleurs au sein de leurs universités respectives. Ceci a valu par  exemple à l’association, un courrier de félicitations  de la part de l’Université de Cap Town  en Afrique du Sud, une des universités d’accueil. Commentant ces performances, Didier ACOUETEY, le président du réseau a indiqué que «   demain semble rempli de challenges passionnants pour les jeunes africains ». En effet, c’est avec fierté que les responsables ont commenté à tour de rôle les résultats obtenus par leurs protégés..

Pour sa part, le ministre de l’Enseignement supérieur, M. Octave Nicoué BROOHM, a salué le PEJ qui est une  référence en matière de création d’un environnement éducatif d’excellence. Aussi, ledit programme bénéficie-t-il  d’une totale adhésion du gouvernement Togolais, a-t-il soutenu.

Quant au secrétaire général du réseau, monsieur Jonas DAOU, il a fait le constat qu’il existe un grand fossé entre les compétences voulues sur le terrain et celles formées par les écoles, avec en toile de fond, les soixante mille demandeurs d’emplois qui viennent chaque année grossir les rangs des chômeurs au Togo. S’il a reconnu le rôle primordial que doit jouer le secteur privé dans la résorption du chômage, il a plaidé pour une adéquation emploi-formation.

De fait, le Directeur général de l’Agence nationale pour l’Emploi (ANPE) , M.  Bruno Amoussou a assuré  au cours de la rencontre une communication  sur  le thème : « le défi de l’emploi des jeunes, quelles solutions ? ».

Pour rappel,  le réseau d’excellence a pour ambition de former les  jeunes africains dans les sciences et de les doter de qualifications pour faire  d’eux les leaders à succès de demain.  La Côte d’Ivoire et le Togo sont les deux (2) pays pilotes du PEJ.