Log in

Célébration du mois de l’environnement : Apothéose des activités de l’ANGE

photo de famille photo de famille

« Sept milliard de rêves. Une seule planète, consommons avec modération » : voici le thème qu’avait choisi la communauté internationale à l’occasion de la journée dédiée à l’environnement. Dans le monde entier, diverses activités promouvant la bonne gestion de l’environnement sont enregistrées dans le courant du mois de juin. Au Togo, l’Agence Nationale de la Gestion de l’Environnement (ANGE) à travers l’organisation d’une conférence-débat  sur le thème « Lutte contre les changements climatiques et la COP 21  de Paris» le 30 juin, achève son agenda du mois.

Etaient présents à cette conférence, des acteurs connus dans la sphère de l’environnement par leur engagement en faveur de la protection de l’environnement et du développement durable. Il s’agit notamment des représentants de l’autorité administrative, coutumier et des acteurs industriels, économiques et sociaux. Selon les organisateurs, cette conférence était une opportunité de plus pour stimuler la conscience environnementale nationale et encourager l’action politique. « Il s’agit d’amener tous les togolais à devenir des agents au service du développement durable; surtout les jeunes sur lesquels repose le socle de notre avenir afin de garantir un futur sûr et plus prospère aux générations futurs », déclare M. André Johnson, ministre chargé de l’environnement. A cet effet, des communications allant de l’évaluation  des changements climatiques à la mise en œuvre de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ont meublé les échanges.

Par ailleurs, l’Ange a débuté le mois par la célébration du 1er juin, journée de l’arbre. Elle fût suivie par l’organisation de la journée mondiale de l’environnement, célébrée le 5 juin de chaque année et achève sa série d’activité par l’organisation d’une rencontre entre différents acteurs en vue d’un meilleur usage du patrimoine naturel. Cependant, l’Ange suit les pas de la communauté internationale qui a défini un nouveau modèle de développement durale planifié sur toute année. En septembre, de nouveaux objectifs du développement durable seront adoptés, la lutte contre la désertification sera au cœur de la conférence des parties de la convention de Rio qui est attendu en Turquie. Pour le mois de décembre, se tiendra à Paris la COP 21. Cette rencontre planétaire devra permettre d’aboutir à un accord mondial et juridiquement contraignant quant-à la lutte contre le dérèglement climatique dans les Etats.  En outre, toutes ces stratégies de la communauté internationale rentrent dans la promotion de l’économie verte, de la diversité biologique et dans la perspective d’une gestion durable de l’environnement.