Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
Log in

L’INAM échanges avec les centrales syndicales sur son fonctionnement

Myriam DOSSOU, DG INAM Myriam DOSSOU, DG INAM

L’institut national d’assurance maladie (INAM) a initié une rencontre d’échange avec les centrales syndicales du Togo ce 09 Juillet 2015 à Lomé. Au centre des discussions, qui a vu la participation des sept centrales syndicales, est d’informer et sensibiliser sur le fonctionnement de l’INAM, apporter la lumière à ces centrales qui sont les bénéficiaires des prestations de l’INAM sur les derniers changements de modalités de prise en charge opérés par cette institution.

Deux communications ont marqué la rencontre. La première, de la directrice de l’INAM, Mme Myriam DOSSOU a porté sur « la gestion de l’assurance santé » et la seconde par Dr BEWELI Essotoma, Médecin conseil principal de l’INAM a dressé les constats majeurs relatifs au comportement des prescripteurs et bénéficiaires.

« C’est nos partenaires, c’est nos assurés, il est important à chaque étape de dire ce qu’on fait et comment on le fait, avec qui on le fait et pourquoi on le fait. Nous avons fait dans une première étape avec les médecins et les prestataires, ils ont analysé avec nous au plus haut niveau la liste des médicaments ainsi que les règles que nous mettons en place pour donner une chance de pérennité à ce régime ».

Démarré le 1er mars 2012, le régime des assurances au Togo a connu des avancées, de 2000 médicaments remboursés en ces débuts, l’INAM est à 3400 médicaments en ce moment, la logique de remboursement des produits pharmaceutiques a  également évolué.

Le représentant de la Synergie des travailleurs du Togo (STT), M. Nestor Kové, a pris acte de la présentation faite par l’INAM. S’agissant de la prestation de l’Institut, M. Kové est dubitatif. Parce que dit-il, avec l’INAM les malades sont traités. Le taux de fréquentations des centres hospitaliers a augmenté mais il y a un manque d’information qui a fait la plupart des prestataires et bénéficiaires n’ont pas compris la gestion de l’institut.

L’INAM est un établissement public jouissant de la personnalité juridique et de l’autonomie de gestion administrative et financière. Elle a pour mission d’assurer la couverture des risques liés à la maladie, aux accidents et maladies non professionnels et à la maternité des agents publics et de leurs ayants droit. Il couvre aujourd’hui plus de 267 000 bénéficiaires.