Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
Log in

Lutte contre la corruption : le Togo dispose d’une Haute autorité pour combattre le fléau

Les députés à l’Assemblée nationale ont voté ce mardi la loi instituant la Haute autorité de prévention de la corruption. Cette loi répond au souci du gouvernement de renforcer la lutte contre la corruption en établissant une autorité administrative autonome et indépendante chargée exclusivement de la prévention de la corruption et d’une collaboration  active avec l’institution judiciaire, qui est traditionnellement chargée de la répression. Ce texte vient, en effet, renforcer et compléter efficacement le dispositif répressif de la corruption prévu par le projet de loi portant code pénal et  le projet de loi portant loi portant nouveau code de procédure pénale.

La Haute autorité est composée de sept membres à savoir : quatre nommés par le Président de la République dont son président, un par le président de l’Assemblée nationale, un par le président du sénat et un par le président de la Cour des comptes. Trois membres au moins sont des personnalités n’appartenant pas à l’administration. Ils sont nommés par décret pour un mandat de trois ans renouvelable une seule fois.

La corruption est un fléau qui gangrène plusieurs pays du monde et le Togo n’est pas du reste. Les pertes financières pour l’Afrique se chiffrent à 60 milliards de dollars par an.

Le Togo est classé 126ème dans le rapport de Trnsparency international de 2014.