Log in

L’après 2015, place aux ODD

Afiche ODD Afiche ODD

Les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) arrivent à terme. Après 2015, ces objectifs du millénaire au nombre de huit qui ont servi de cadre de référence en matière de développement durant quinze (15) années à la planète seront supplantés par dix sept autres que forment les Objectifs du Développement Durable (ODD). Le social, l’économie et l’environnement sont les trois dimensions de développement du nouvel agenda. Le bilan des OMD et l’appropriation du nouveau programme post 2015 s’est fait lors d’une séance d’information à l’hôtel Sancta Maria à l’intention des journalistes.

Au cours de l’année 2000, la communauté internationale sous l’égide des systèmes des Nations unies élabora une feuille de route du développement destinée à l’éradication de l’extrême pauvreté et à l’égalité des chances dans le monde. Après quinze années, l’heure est au bilan. Le bilan des OMD reste mitigé au Togo comme dans beaucoup d’autres pays,  a indiqué le Chef de l’unité des stratégies et politiques, Nicolas Kazadi. Un échec qui relève d’une cause multiple. La mauvaise adaptation des objectifs au système politique des pays et le manque de financement en sont les principales. Cependant, Il en résulte une amélioration au niveau de certains indicateurs de développement. L’éducation et la promotion de l’égalité des sexes dans le système éducatif,  la lutte contre la faim et la malnutrition au niveau des populations les plus démunies sont quelques indicateurs qui ont évolué au Togo…  le taux de mortalité infantile est de 49%, la part des sièges occupées par les femmes à l’Assemblée nationale passe de 11, 11% en 2007 à 15,38% en 2013, la ratio fille-garçon au cours primaire dans le système éducatif est de 98% en 2012,   Le taux de pénétration du haut débit passe de 2,62 à 3,53 %.

Par ailleurs, contre la seule dimension sociale que prenaient en compte les OMD, les ODD viennent couvrir deux de plus. L’aspect environnemental et économique s’ajoutent au défit de l’heure. En tout, au cours des quinze années à venir, l’humanité mettra des stratégies et moyens en place pour mettre fin à la pauvreté et la faim, améliorer la santé et l’éducation, bâtir des villes plus durables, combattre les changements climatiques et protéger les forêts et océans. Afin de ne plus présenter un bilan mitigé à la fin du mandat des ODD, des consultations ont été lancées sur le plan mondial pour recueillir les contributions de tous les pays sur le nouveau cadre. Le Togo  a également participé et apporter des contributions lors des débats internationaux, la dernière est la conférence d’Addis-Abeba sur le financement du développement. La participation des pays du Sud  dans les débats internationaux sur le futur cadre est une nouvelle stratégie adoptée dans l’organisation. Ainsi, à cause de l’échec cuisant des OMD, des améliorations sont apportés sur le plan stratégique et les nouvelles objectifs prennent dorénavant en compte tous les pays du monde pas seulement les pays sous développés.

Rappelons que, cette séance d’information est une initiative du ministère de la planification et du développement en collaboration avec le PNUD et le Centre Autonome D’Etudes et de Renforcement des capacités pour le Développement au Togo (CADERDT).