Log in

Semaine de l’architecte : les architectes s’ouvrent aux publics

 

 

 

 


 

Dans le cadre de la célébration de son jubilé d’argent, l’Ordre National des Architectes du Togo (ONAT) joint l’agréable à l’utile en instituant la semaine de l’architecte. Cette semaine se tient du 05 au 10 octobre prochain. Les activités établies pour la circonstance sont  consacrées essentiellement  à la promotion du métier d’architecture et au développement relationnel entre les acteurs de l’art de la construction.

Depuis ce lundi, les architectes du Togo suivent un chronogramme bien précis. Ainsi, sous l’égide du ministère de l’urbanisme de l’habitat et du cadre de vie, des journées portes ouvertes sont organisées dans la ville de Kara, au cours de ses trois premiers jours. En effet, ses journées seront une opportunité aux populations de découvrir le monde de l’architecture. L’article 1er   de la loi relative à la profession d’architecte au Togo relate bien le rôle de l’architecte. « L’architecte est un artiste et un technicien exerçant une profession libérale. Dans les règles de son art, il compose les édifices et les espaces vécus, en déterminé les proportions, la structure et la distribution, en dresse les plans, rédige les devis, coordonne l’exécution des travaux et contrôle la conformité dans l’exécution», indique t-il.

A quoi sert un architecte ? Combien sa coûte ? Comment le devient-on ?, toutes ces curiosités seront satisfaites pendant le reste de la semaine. Ainsi, au cours des journées de jeudi et vendredi, les membres de l’ONAT exposeront des œuvres architecturales et urbaines. « Venez découvrir ce dont l’architecte togolais est capable et rêvez avec lui », indique, M. Patrick Amendah, Trésorier général de l’ONAT, à l’intention du public.  Des tables rondes et des conférences-débats avec des thèmes bien traits aux réalités du pays sont prévus. Sur ce, tous les acteurs intervenant dans le bâtiment seront représentés (architectes, notaires, géomètres, urbanistes, ingénieurs, entrepreneurs, agents immobiliers, banques, assurances) et participeront aux débats ainsi que les différents institutions étatiques (ARMP, DNMP, PRMPS). Le Togo n’échappant pas non plus aux effets climatiques et énergétiques comme les autres pays du monde, les réflexions liées à énergie dans l’art de bâtir s’invite à la semaine avec le thème : « efficacité énergique dans le bâtiment- transition efficace vers le BIM ».

Par ailleurs,  pour tordre le cou aux préjugés qui accompagnent le corps architectural en ce qui concerne leurs honoraires,  des consultations gratuites sont offertes durant les deux jours à venir à toutes catégories de la population. « L’architecte doit amener la population a mieux bâtir son cadre de vie. Mais, il nous est souvent reproché d’avoir des tarifs exorbitants. Pour monter aux populations le fait que l’architecte fait gagner plutôt en coût et en qualité, nous organisons des consultations foraines en matière de conseil d’architecture. On ne pourra pas en un si peu de temps faire un projet entier les personnes mais on va orienter et donner le maximum de conseils aux populations », déclare le président de l’ONAT, M. Nicolas Akidjetan.

Au moins une trentaine de participants internationaux venants pour la plupart des 13 autres pays de l’UEMOA sont attendus. De ce faite, il est prévu une visite touristique le samedi afin de faire découvrir aux invités les merveilles que renferment le térritoire togolais. Et pour clore les festivités, un diner de gala .Par ailleurs, les activités du jeudi au samedi se dérouleront pour la plupart  à Lomé dans les locaux de l’hôtel Eda-Oba. Mais pour ce qui est du bilan des 25 ans de l’ONAT, il reste mitigé selon l’ordre. Toutefois, l’ONAP croit à un avenir meilleur. Rappelons que le Togo est le seul pays qui abrite une école architecturale au sein de la zone UEMOA. D’après M. Akidjetan, 12 à 13 architectes togolais sont compétitifs à ce jour sur l’échelle internationale.