Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
Log in

un marché de la santé et du bien-être en décembre prochain, une initiative de Santé-éducation

Basile MIGNAKE, le PDG du journal Santé éducation Basile MIGNAKE, le PDG du journal Santé éducation

D’une pierre deux coups, tel est le sens de l’événement qui s’est déroulé ce jeudi 1er octobre 2015 au siège de l’hebdomadaire « Santé-éducation » à Lomé. En effet, le journal « Santé-éducation » a procédé au lancement de la campagne de mobilisation et de communication du marché de la santé et du bien-être, couplé du lancement  du site d’information dudit journal.

Le premier événement, le marché de la santé et du bien-être  se veut une foire où les producteurs et exposants vanteront les atouts des compléments alimentaires dans la lutte contre la malnutrition et la prévention des maladies chroniques. Au Togo, 15% des décès d’enfants sont dus à la carence en vitamine A. A Lomé 15% de la population sont malnutris. 70% des enfants de 0 à 2 ans sont atteints d’anémie. Au moins 48% des femmes de 15 à 49 ans souffrent d’anémie et deux hommes sur 10 aussi en souffrent. Toutes ces déficiences pourront être corrigées à partir des compléments alimentaires. Or aucun cadre n’existe entre les producteurs de ces produits er le système de santé, ce qui fait que tous ces produits sont écoulés dans un cadre de réseautage où le facteur bénéfice est plus mis en exergue, c’est donc ce vide que la foire de la santé et du bien-être veut combler.

Le deuxième événement est la l’officialisation du site du journal, un site initié depuis 2011. Il s’agit pour le PDG du journal Santé-éducation, M. Basile Mignaké à travers ce site de « rendre accessible l’information. On ne peut pas demander à tout temps aux gens d’acheter le journal et donc le site vient mettre en exergue tout ce que nous faisons dans le domaine de la santé dans l’espace francophone ».

Dans les prochains jours, le journal Santé-éducation sera aussi disponible pour la tranche d’âge enfant. Nous sommes stupéfait qu’au lieu que les enfants décroche le CEPD, le premier diplôme scolaire, elles portent des grossesses. La place des enfants n’est pas à la maternité. Donc ce journal va entre autres  éduquer les enfants sur les questions de sexualité », a justifié M. Mignaké.

Notons que l’hebdomadaire « Santé-éducation » est une référence sur les questions de santé et éducation dans l’espace francophone de l’Afrique.