Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
Log in

La Commission « anti-drogue de la CEDEAO » a échangé avec les journalistes togolais

La délégation lors de la conférence de presse La délégation lors de la conférence de presse

L’ancien président du Capo Verde, Pedro Pires, est à la tête d’une mission de haut niveau de la Commission ouest-africaine sur les drogues (WACD en Anglais) à Lomé. Cette mission de divulgation du rapport sur la drogue en Afrique de l’ouest a animé ce 21 Octobre 2015 une conférence de presse à Agora Senghor à Lomé.

Devant un parterre de journalistes, M. Pires et Dr. Alpha Diallo de la Guinée, tous deux Commissaires de la Commission ouest africaine sur les drogues (WACD) ont partagé avec la presse le contenu du rapport et les préoccupations touchant à la drogue.

A cet effet, pour Dr Diallo, le trafic, la consommation et la production de drogue en Afrique de l’ouest « mine les institutions, menace la santé publique et nuit au développement de nos pays ».

La sous région ouest africaine n’est plus une zone de transit de la drogue en provenance de l’Amérique latine et d’Asie en route vers l’Europe mais elle est aujourd’hui considérée comme une zone de consommation de drogue de tout genre. Elle aussi devenue une zone de production. « L’Afrique de l’ouest ne doit pas devenir un nouveau front de lutte contre la drogue », a indiqué Dr Diallo.

Pour sa part le Président Pires a admis que le trafic de la drogue n’est pas uniquement un phénomène ouest africain mais mondial et que par conséquent la lutte doit être globale en y intégrant les citoyens.

« C’est un combat, un appel vers les Etats, vers les sociétés civiles, vers chaque citoyen de notre sous région. On ne peut pas gagner ce combat s’il n’y a pas une alliance entre les pays producteurs, les pays transits et les pays consommateurs. C’est un front, une alliance complète pour les combattre », a souligné M. Pires qui a invité à une synergie d’action.

En Afrique de l’ouest, il y a environ 1,5 à 2 millions de consommateurs de la drogue. On estime à 1,5 Milliards de dollars US le chiffre d’affaire généré par le trafic de cocaine dans la zone ouest africaine.

Initiative de l’ancien secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, le WACD a démarré ses activités en janvier 2013. Il se donne pour mission de sensibiliser et lutter contre la drogue.

Composée de personnalité pluri-disciplinaire, la Commission est présidée par l’ancien président nigerian Olusegun Obasanjo à la tête de dix Commissaires dont le Togolais Edem Kodjo.