Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

All Star Battle XXL Togo:« Nous visons l’international »

Lomé a renoué dimanche dernier avec les activités des vacances, en vibrant au rythme du Break Dance. 5e édition, All Star Battle XXL s’est déroulé sur le terrain de Basket-Ball du stade omnisport.

La compétition était de deux catégories : Entre 8 Bboys en 1 contre 1 puis entre quatre groupes de quatre Bboys chacun. Le premier a été remporté par Bboy Franck et le second, par le groupe No Limit devant le groupe Game Over en finale. Les gagnants remportent respectivement des lots de 500.000 F CFA et 1.000.000 F CFA.

La compétition a été arbitrée par un jury composé de trois Bboys venus du Bénin, Burkina et du Nigéria.

Selon Ayéty KOUROUPARA, directeur artistique de l’événement, All Star Battle est une vraie vitrine de promotion des Bboys togolais, voire plus encore.« Nous voulons à travers cet évènement faire connaitre les stars togolaises de Bboy. Et par la même occasion faire évoluer les danseurs, faire connaître le pays sur le plan international et de là, pourquoi pas promouvoir le tourisme ? »

Le comité se dit satisfait de cette édition. « Avant,la compétition se déroulait dans un centre culturel qui ne pouvait supporter pas plus de 300 spectateurs. A cette édition nous en avons au moins 1000.

On attendait plus encore mais c’est déjà bon. » Et c’est l’une des nouveautés de cette année par rapport à l’édition de l’année dernière.

« Les figures qu’on a aujourd’hui nous ne les avions pas dans les éditions précédentes. Les Bboys ont beaucoup travaillé. C’est dire que nous sommes déjà satisfaits » a confié le directeur artistique. Pour l’équipe gagnante, le combat ne fait que commencer. C’est le moment de travailler encore et de viser les titres internationaux. L’équipe No Limit n’est pas en tout cas nouvelle dans le domaine. Le groupe a déjà gagné des prix au Bénin et au Ghana.

Dernièrement, deux autres togolais aussi ont participé à All Star Battle de Dakar, un tournoi international. La preuve que le Togo a une part de réputation dans le domaine en réalité, même si à Lomé, les Bboys ne sont pas très connus. Rappelons que cet évènement a été organisé sur fonds propre de l’association No Limit.