Log in

Grande soirée dédiée à la promotion des actes civiques et patriotiques

Entendue par plusieurs acteurs, la deuxième édition de la nuit du civisme et du patriotisme aura lieu ce 01 août dans les locaux de la paroisse universitaire saint Jean. Le lancement de cette soirée s’est fait au cours d’une conférence de presse ayant lieu ce 22 juillet.

Ayant pour principal objectif de faire du Togo, un carrefour d’identité civique, l’édition de cette année servirait de canal pour récompenser des acteurs qui encouragent les actes civiques à travers diverses voies. Ainsi, vingt prix et un spécial dénommé ‘prix de l’unité nationale’ seront distribués à l’occasion. Pour ne pas se fier au hasard ou à la corruption, un comité indépendant a mené des enquêtes pour la sélection des futurs lauréats. De ce fait, les organisateurs rassurent l’opinion quant-à la bonne moralité et les actions que mènent ces lauréats et qui seront mises avant au cours de cet évènement.
Le projet ‘ la nuit du civisme’ a connu des avancés, indique son promoteur, M.cyrille Amétépé. D’où même l’évolution de son appellation ; désormais,  ‘la nuit du civisme’ est ‘la nuit du civisme et du patriotisme’. Selon le promoteur du projet, une personne ayant les valeurs patriotiques est plus encline à poser des actes civiques. Pour cette année, le Benin et le Ghana sont les pays attendus. A part l’organisation de cette soirée de récompense, les organisateurs ont au programme, la remise de deux projets distincts à la mairie et aux préfectures. Il s’agit du projet ‘construction des latrines publiques’ et celui des ‘rampes’. Suite à cela, une formation des professionnels des média viendra clôturer le calendrier.

Par ailleurs, en ce qui concerne le bilan de l’année dernière. M. Cyrille Amétépé déclare que ledit projet a commencé par éveiller les consciences des responsables du pays.  Ainsi, un autre projet porté par le gouvernement est née. Il s’agit du ‘mois du civisme’. Cependant, faute de non disponibilité du taux du civisme sur le plan national, il est difficile d’évaluer l’impact des actions du projet ‘la nuit du civisme’ sur la population.