Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1000
A+ A A-

Roch Marc Christian KABORE officiellement investi Président du Faso

Le Président nouvellement élu du Burkina Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE, a prêté serment le mardi 29 décembre 2015 au cours d’une audience solennelle du Conseil Constitutionnel délocalisé au Palais des sports de Ouaga 2000.
« Je jure devant le peuple burkinabè et sur mon honneur, de préserver, de respecter, de faire respecter et de défendre la Constitution et les lois, de tout mettre en œuvre pour garantir la justice à tous les habitants du Burkina Faso », tel est le serment lu par le nouveau Président du Faso devant les sages du Conseil constitutionnel avant de porter les attributs du pouvoir, le collier de grand maître des Ordres burkinabè.
Le président du Conseil constitutionnel Monsieur Kassoum KAMBOU a pris acte du serment du nouveau Président Roch Marc Christian KABORE, l’a déclaré installé dans ses fonctions de Président du Faso avant de le renvoyer à l’exercice de ses fonctions. Le chef de l’Etat a ensuite remis la déclaration de ses biens qui sera transmise à l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption, puis publiée au Journal officiel.
A partir de ce serment, Roch Marc Christian devient ainsi le Président de tous les Burkinabè et le président du Conseil constitutionnel l’a bien souligné : « Vous cessez d’être le chef partisan pour devenir le Président de tous les Burkinabè et ce, pour un mandat de cinq ans. Dans l’exercice de vos fonctions, vous incarnerez désormais la Nation toute entière et ses valeurs. Ayez toujours à l’esprit les intérêts du peuple burkinabè… ».
Dans son discours d’investiture, le Président Roch Marc Christian KABORE a pris l’engagement de bâtir un pays de paix, de justice et de prospérité à travers son programme intitulé « Bâtir avec le Peuple, un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice » et qui ambitionne de répondre à cette quête de justice, de transparence, de démocratie et de prospérité partagée exprimée par toutes les composantes de notre Nation. Pour le Président du Faso, « la réconciliation nationale en sera le socle, la paix, le moteur, la vérité, la justice et la transparence, les adjuvants essentiels, pour construire ensemble dans la durée, une Nation forte, fière, prospère et intègre ».
Le Président Roch Marc Christian KABORE croit à un Burkina nouveau et pour y parvenir, il invite tous les Burkinabè à un sursaut patriotique et collectif : « La nouvelle page de notre glorieuse histoire commune que nous nous sommes engagés à écrire ensemble sera nécessairement une œuvre collective. J’ai foi en l’avenir radieux de ce pays et à la capacité de son Peuple à se surpasser pour défendre son honneur et construire son avenir ».
D’ores et déjà, le nouveau Président a dans cette quête, un soutien de taille : celui de son prédécesseur, le Président Michel KAFANDO qui a « assuré le Président Roch Marc Christian KABORE, Président de tous les Burkinabè, de son entière disponibilité à l’accompagner ».
La cérémonie de prestation de serment du Président élu est chargée de symbole car elle permet au Burkina Faso d’inaugurer une nouvelle ère de son histoire : en effet, pour la 1re fois, un Président civil va remettre le pouvoir à un Président civil. Pour le Président de la Transition, « c’est le triomphe de l’alternance que nous avons tant attendue. C’est le triomphe de la démocratie et de la liberté ».
Les chefs d'Etat de Côte d'Ivoire, du Mali, du Niger, du Sénégal, de Guinée, du Ghana, du Benin, du Gabon et du Togo ainsi que des représentants des organisations régionales et internationales sont venus apporter leur soutien au Président Roch Marc Christian KABORE.
Outre les officiels, le Palais des sports était rempli de militants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti du nouveau Président élu qui a remporté 53,46 % des suffrages au scrutin présidentiel.