A+ A A-

Les défis qui attendent Weah à la tête du Libéria

C'est désormais officiel. L'ancien footballeur du PSG et AC Milan et seul africain à remporter le ballon d'or est désormais le président du Libéria. Suite à son élection le 26 décembre dernier, Georges Weah a été officiellement investi ce lundi 22 janvier 2018 au stade Samuel Kanyon Doe. Il succède ainsi à Ellen Johnson Sirleaf.

Le nouveau président du Libéria, n'étant pas rôdé dans les arcanes politiques, en dehors de sa célébrité qui l'a porté à la tête de l'État, doit dès lors faire face plusieurs défis majeurs pour les 6 années à venir.

Au micro d’une radio internationale ce lundi, l'analyste Mohammed Al-Bakri Niaye, estime que Georges Weah et sa vice-présidente, Jewel Howard-Taylor, ex première dame du pays sous Charles Taylor ont beaucoup à faire, au vu des nombreuses attentes de la population libérienne. "Nous nous attendons à ce qu'il lutte pour former un gouvernement inclusif, un gouvernement intègre".

Il faut préciser que l'économie du Libéria peine à sortir de sa stagnation actuelle avec de gros problèmes. Ce qui représente un défi pour le prochain gouvernement. "(...) Il a des réformes politiques à engager, doit s'efforcer de stabiliser l'économie, doit s'efforcer de soutenir les réformes mais il pourra aussi introduire des idées novatrices dans la politique et l'économie", a-t-il précisé.

La  jeunesse de Georges Weah dans l'univers politique est par ailleurs perçue comme un avantage. Il apportera une touche de jeunesse et "une touche d'énergie, un nouvel esprit et un nouvel élan national pour réformer le pays et transformer la vie des gens" a précisé l'analyste sur les ondes de la radio mondiale.

Tout compte fait, Georges Weah est aujourd'hui perçu comme "l'homme de la situation " dans un Liberia qui a toujours de la peine à se relever dans plusieurs secteurs après la guerre qui a ravagé le pays pendant plusieurs années.