A+ A A-

Chef Awalegbedji Manah V revisite l’histoire de Be-Klikame

Œuvre de 88 pages, le premier livre de Togbui Jean Ayao Awalegbedji Manah V parue aux éditions Awoudy, retrace l’historique du quartier Bè-Klikamé et lui permet ainsi de rentrer dans le cercle des écrivains togolais.

 

L’œuvre composée de trois (3) parties relate la fondation de Klikamé par Kenon qui : « a quitté  Bè originel pour se rendre dans le Nord-ouest  de l’actuel Lomé… a jugé mieux de s’arrêter dans un milieu plein d’arbres et d’épines ». D’où le nom « Klikamé » qui signifie « dans les ronces » constitué de sept villages Akpikamé (actuel quartier Doumasséssé), Doulougoumé (espace terrien situé entre l’actuel garage central et le lycée de Tokoin), Dogbéavou, Dossoukopé, Abové , Adjomayi et de Assiedo (partie sud du quartier Doumasséssé).

Village à l’époque pré-coloniale,  Bè-Klikamé comme tous les autres villages qui constituaient Lomé s’est transformé en quartier après la colonisation. Bien que son territoire se rapetisse au fil des années suite à l’expropriation au profit de l’Université de Lomé, Klikamé est resté fidèle à ses valeurs culturelles, religieuses et socio-politiques caractéristiques des peuples Bè qui sont restés solidement ancrés dans les habitudes de sa population.

Toute société bien structurée ayant besoin d’un dirigeant, Bè-Klikamé n’a pas dérogé à la règle et a connu depuis le décès de son fondateur en 1915 cinq (5) chefs traditionnels. Respectivement Togbui Manah 1er de 1915 à 1934, Togbui Kouleosi Manah II de 1934 à 1963, Togbui Awalegbedji Manah III de 1963 à 1965, Togbui Dankpui Manah IV de 1965 à 1982 et Togbui Manah V depuis 1987. Il est  à rappeler que les obligations du trône ont été assurées par le régent Togbui Ayao Sikpé Apetogbo de 1982 à 1987.

 

QUI EST TOGBUI AWALEGBEDJI MANAH V?

 

Né le 28 mars 1946, l’actuel chef du quartier de Bè-Klikamé, Jean Ayao Awalégbédji Manah V auteur de « Bè-Klikamé : découvertes et témoignages ,  a fait ses études primaires à l’école primaire catholique Sacré-Cœur de Lomé où il obtient son Certificat d’études primaires et élémentaires (CEPE). Après l’obtention dudit certificat,s par manque de moyens pour continuer ses études complémentaires il s’est vu pousser à l’apprentissage du métier de la mécanique-auto dont il obtient le certificat. Conseiller municipal passant par Président du Comité de développement de la zone de Bè sans oublier le joueur et l’arbitre, Awalégbédji Manah V a été le premier directeur de la toute première école primaire publique  de Bè-Klikamé où il a enseigné jusqu’à sa retraite en 1998.