A+ A A-

HEIDELBERG CEMENT a inauguré une cimenterie estimée à 7,5 milliards de FCFA à Awandjélo

140 milliards de FCFA ! C’est le montant global des investissements réalisés par le groupe HeidelbergCement au Togo, faisant de lui l’un des plus importants industriels. L’inauguration le 15 juillet dernier de son usine de ciment installée à Awandjelo (environ 8 kms au sud-est de Kara) par le président de la République Faure GNASSINGBE vient confirmer le fort engagement de l’Allemand dans notre pays.

 

C’est en janvier 2015 que la première pierre de la cimenterie d’Awandjélo a été posée. Deux ans et demi de travaux auront  été nécessaires  pour construire cette unité de production dont le coût est estimé à 15 millions de dollars, soit environ 7,5 milliards de FCFA,  le plus important investissement privé allemand au Togo depuis plus d’une décennie.

Faure GNASSINGBE qui a présidé la cérémonie d’inauguration entouré pour la circonstance de plusieurs membres du gouvernement, des diplomates accrédités dans notre pays, des autorités administratives locales ainsi que de dirigeants du secteur privé, a salué sur son compte twitter «  l’excellente coopération entre le Togo et l’Allemagne, qui se matérialise une fois de plus par cette usine de production ».

 

De fait, l’usine d’Awandjélo avec sa capacité de 250.000 tonnes, va porter la production nationale de ciment à 2,5 millions de tonnes annuels. Pour alimenter l’usine, il est prévu  l’exploitation des  gisements de calcaire de Namon ( Dakpen) et d’Atchangbadè (Kozah) .

Pour le ministre de l’Industrie et du Tourisme Attigbé IHOU, l’usine d’Awandjélo vient à point nommé lutter contre la pénurie  et apporter une solution aux difficultés d’approvisionnement du ciment des populations à   certaines périodes de l’année, avec à terme l’ambition de satisfaire aussi bien le marché national que sous-régional.  Selon Endre RYGH, directeur général de CIMTOGO, filiale de HeidelbergCement, la construction de cette 4è unité au Togo rapproche davantage l’activité industrielle des populations et crée une dynamique économique vertueuse dans cette partie du pays.

A terme, ce sont  500 emplois directs et indirects qui sont attendus dans la région de la Kara en proie à un chômage de masse. 

 

OPERATEUR IMPORTANT ….

 

L’unité d’Awandjélo renforce la position de HeidelbergCement  qui, depuis près d’un demi-siècle, s’impose comme un opérateur de poids et incontournable dans le secteur cimentier au Togo, avec d’importants investissements et plusieurs emplois directs et indirects générés. Parmi eux, une usine de clinker à Sika-condji (90 km de Lomé), inaugurée en mars 2015 ou encore le centre de formation sur la sécurité et la santé environnementale appliquées sur ses sites en Afrique de l’ouest et situé dans la même localité etc.

 

……ET HISTORIQUE

 

CIMTOGO (Ciments du Togo) a été fondée en 1969 par le gouvernement  togolais et  une  entreprise  privée  LAMBERT FRERES & CIE.  L’entreprise   avait  été créée  dans  le  cadre  d’un  projet  régional dénommé  « Ciments de l’Afrique de L’Ouest » (CIMAO).

En 1996, la société est  rachetée  par l’  entreprise norvégienne  SCANCEM. Plus  tard  HEIDELBERG CEMENT deviendra  le propriétaire  de  SCANCEM et ainsi de CIMTOGO SA. Le groupe HeildelbergCement  est un acteur historique dans la production du ciment dans la sous-région ouest-africaine et est présent dans près d’une quarantaine de pays d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et d’Asie. Le groupe est N° 1 dans le monde pour les concassés et dans les quatre (4) plus grands producteurs mondiaux de ciment. Outre CIMTOGO  qui est une unité de production de ciment,  HeidelbergCement possède au Togo une unité de production de granulat GRANUTOGO et depuis peu , une grande unité de nouvelle génération pour la production de clinker nommée SCANTOGO (à Tabligbo),   qui est entrée en production au dernier trimestre de 2014 et  inaugurée en mars 2015.

CIMTOGO a connu entre 2000 et  2002, un plan de modernisation pour un investissement d’une dizaine de milliards de FCFA visant à augmenter la capacité de l’usine et à mettre au standard européen le niveau de protection de l’environnement.

 

L’usine produit 750.000 tonnes de ciment par an et emploie 346 salariés directs. Plus de 1000 emplois indirects sont soutenus à travers une centaine d’entreprises sous-traitantes et les prestataires importants comme le Port Autonome de Lomé et certaines grandes sociétés de transport de la place.

 

Pour la production, CIMTOGO dispose d’équipements à la pointe de la technologie. La rigueur des procédures à tous les stades de la production et le savoir-faire des hommes permettent de garantir la conformité des produits aux normes européennes.

Le conditionnement des produits est  fait en  sacs de 50 kg ; en vrac et en big bags. Le transport est assuré par des camions citernes d’une capacité de 50 tonnes. Pour approvisionner le grand nord,  l’usine disposait jusqu’alors  de deux  dépôts, l’un à Kara et l’autre à Dapaong.

La société  s’appuie sur 87 distributeurs agréés pour la commercialisation de ses produits  dont près de la moitié est exportée vers des pays de la sous-région ouest-africaine comme le Burkina-Faso, le Mali et le Niger et parfois vers d’autres pays plus éloignés.

 

Le personnel de CIMTOGO exerce  dans un cadre  respectueux de l’environnement  et garantissant la sécurité et la santé des travailleurs. De fait,   la société  a reçu la certification ISO 4001/2014 et British Standard OHSAS 18001/2007 depuis février 2013. Ces deux normes  sont les références internationales dans les domaines de l’environnement, de la santé et de la sécurité au travail.