Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
Log in

Akoko Folibey Sebio : Directrice de Credaniah Coupe Nouvelle :

Akoko Folibey Sebio : Directrice de Credaniah Coupe Nouvelle :

« Etant handicapée, ça n’a pas été facile (…)beaucoup de gens n’avaient pas confiance en moi»

De son vrai nom Akoko Folibey Sebio, Credaniah est une étoile montante de la mode togolaise. Elle s’affirme de plus en plus comme une valeur sûre, avec laquelle il faudra sans doute compter dans les années à venir.

 

Credaniah, handicapée moteur, fit ses premiers pas dans la couture après son Certificat d’Etudes de Premier Degré (CEPD). Ses parents l’inscrivent alors dans un atelier pour l’encourager à se prendre en charge. Elle y découvrira sa vocation.  Deux décennies plus tard, elle est fière d’avoir fait le choix de la mode avec des créations très prisées par certains milieux aisés.

 

La styliste tient au volet social de son entreprise : sur la cinquantaine d’apprenties formées, une dizaine sont handicapées comme elles.  « Notre particularité est le souci d’offrir une plate forme en vue de la promotion des potentialités des personnes handicapées. Ainsi notre maison de coupe œuvre dans l’humanitaire en formant des personnes handicapées physiques ou encore des sourds muets. Ainsi nous arrivons facilement à allier notre passion de la

coupe avec le social en accompagnant et en formant des personnes handicapées sourdes muettes aux métiers de la couture. Notre souci consiste à inspirer d’autres personnes comme moi ayant un handicap à apprendre un métier, à se faire former et à s’émanciper professionnellement à la fin de leur formation. Ainsi une dizaine d’apprenties handicapées auditives sont devenues patronnes en ayant passé par notre maison d’autres sont encore en formation chez nous », nous confie-t-elle.

 

Depuis sa création, la maison « Credaniah Coupe Nouvelle » a pris part à d’importants évènements de la mode, aux côtés de   stylistes et modélistes de renom. « Notre premier défilé de mode a au lieu en 1998 à Lomé à l’occasion de la Journée mondiale des handicapés. Nous avions été présents  sur les deux premières éditions de Kakati Mode et du festival Elima. Notre griffe Credaniah Coupe Nouvelle a été lancée en 2010. Au cours de la même année, nous avons participé à des défilés de mode organisés par Vlisco et étions présente à la foire artisanale de Sokodé et à la dernière édition du défilé de la BIMOD 228 sans oublier notre première participation à la soirée de défilé de mode des journalistes, le T des Médias en mai dernier », raconte-t-elle.

 

De toutes ces rencontres, Credaniah garde de bons souvenirs. Mais l’un de ceux qui l’ont le plus marqué, ce sont assurément les fleurs que la styliste BAMONDI, disparue récemment, lui avait offert lors d’un défilé, enthousiasmée par ses créations. Elle raconte  également  la reconnaissance du magazine panafricain « Amina ».  « Ça fait plaisir que des gens qui connaissent la mode reconnaissent votre talent », commente-t-elle.

 

Ce parcours, Credaniah le doit à son abnégation ainsi qu’à  sa persévérance qui lui ont permis de s’imposer dans ce domaine où la concurrence est  rude. Le début en effet, fut  très difficile pour la jeune femme.

 

« Mon handicap a été une vraie épreuve au départ,  et on ne me faisait pas confiance. J’ai pu  convaincre  et séduire les gens grâce à mon savoir-faire » résume-t-elle. 

 

Les difficultés ont forgé  sa personnalité. Elle conseille aux jeunes porteurs de projets à y croire, peu importe les moyens dont ils disposent : «  petit à petit, l’oiseau fait son  nid »  conclut-elle. 

 

 

More in this category: Kponou Tobossi, DG de NFS-Togo : »