A+ A A-

L’association « Filles à l’école » assure la rentrée scolaire à une dizaine de jeunes filles moins équipées à Mamissi.

L’émotion était palpable ce vendredi 06 Octobre 2017 au CEG SOKO TOMETY dans la préfecture de VO. Et pour cause, une dizaine de jeunes filles démunies dudit établissement, alors qu’elles s’attendaient le moins, ont reçu comme une manne, une assistance de la part de l’association « Filles à l’école ». Composé de  fournitures scolaires, tenues scolaires et de sport, de chaussures, des frais de scolarité et parallèles,... ce don a été remis aux bénéficiaires par la présidente de l’association Madame LAWSON Latré Kevon Tabitha.

« C’est toujours avec émotion qu’on va vers nos soeurs vulnérables. Le fait de leur mettre du sourire sur les lèvres et savoir que grâce à ces dons de nos partenaires, qui nous font confiance, ces filles auront  un avenir ensoleillé et deviendront des femmes leaders, je vous assure cela nous rend heureuses », a confié la présidente de l’association qui regrette que le manque de moyens ne leur a pas permis de prendre en charge plus de  filles.

Ces dernières, brillantes à l’école, éprouvent la volonté de poursuivre les études mais limitées par leur provenance sociale, sont les bénéficiaires de ce geste de l’association « Filles à l’école ».

Hormis les fournitures scolaires une contribution financière de 6200 F sera remise à chacune mensuellement pour leur permettre de s’offrir au moins un repas par jour.

L’association « Filles à l’école » n’est pas à son premier geste. L’année dernière déjà, elle est intervenue en faveur d’une dizaine de filles dont deux ont eu leur BEPC.

L’une des bénéficiaire, YOVOGAN Akouvi, élève en 3ème, raconte : ''Je suis très contente de ce geste de l'association Filles à l'Ecole qui est pour moi comme un soulagement parce que je ne savais pas si cette année j'irai à l'école car mes parents n'avaient pas les moyens.''

Même son de cloche de la part de Mlle AGBAVON Ayabavi, élève en Seconde A4 : ''C'est depuis quelques année que l'association « Filles a l'école » nous soutient pour notre scolarisation. Nous les remercions pour leur générosité et implorons l'esprit Saint afin qu'il les éclaire, les guide et les encourage. Nous disons merci aux partenaires qui une fois encore nous ont permis de retourner à l'école cette année. Nous  promettons de faire bon usage des dons qu'ils nous ont fait. ''

Pour Mme Lawson son geste en faveur des jeunes filles démunies s’explique par le fait que tant les droits fondamentaux de la jeune fille seront bafoués, tant qu’elle sera livrée à la prostitution pour subvenir à ses besoins, tant que  des filles très intelligentes seront contraintes à abandonner leur étude faute de soutien, tant qu’il y aura une faible représentation des femmes aux postes de décision, il est évident que le développement durable de notre pays, voire de notre continent, sera hypothéqué sans la femme.

« Nous avons compris qu’être ensemble, unis autour d’une cause commune, c’est être fort et efficient face à la pauvreté », a-t-elle insisté.

Créée en 2012, l’association « Filles à l’Ecole (FÉ) »  a pour but de contribuer à l’amélioration des conditions socio-éducative et culturelle de la jeune fille démunie pour un développement durable. En d’autres  termes elle apporte une aide adaptée aux problèmes qui sont ceux des élèves filles  démunies. Elle offre à ces dernières la possibilité de poursuivre leurs études jusqu'en classe de Terminale au moins.