Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 989
A+ A A-

LE CANCER DU COL DE L'UTÉRUS : Les vaccins bientôt gratuits au Togo

 

LE CANCER DU COL DE L'UTÉRUS : Les vaccins bientôt gratuits au Togo

Chaque année, près de 3400 femmes sont atteintes par le cancer du col de l’utérus et on dénombre encore prés de 1000 décès par an. Cependant cette maladie n'est pas incurable. Un dépistage précoce permet d'arriver à une guérison de près de  100%.

Vue la prévalence de la maladie, tous les gouvernements  prennent des mesures idoines pour une réduction. Au Togo, pour marquer la Journée Mondiale de lutte contre le cancer de l'utérus le 04 février dernier, le premier ministre  Arthème Ahoumey- Zunu a déclaré que des vaccins du cancer du col de l'utérus seront bientôt gratuits et disponibles sur toute l'étendue du territoire. A ce jour, le traitement et la prise en charge de la maladie est très chère et donc n'est pas à la portée de toute la population. Cependant, le moyen le plus sûr de la combattre reste le dépistage précoce.

Les signes vitaux découlant de l'évolution de la maladie dans l'organisme sont assez  lents.  De ce fait, l'importance d'un suivi régulier pour diagnostiquer au plus tôt les premiers signes et les soigner rapidement est donc nécessaire. Le dépistage du cancer du col permet de traiter la cellule pré-cancéreuse mais aussi de faire un diagnostic précoce du cancer du col permettant un taux de guérison important. Toutefois, comme il est souvent dit 'prévenir vaut mieux que guérir', alors se faire vacciner en guise de prévention demeure la mesure la plus recommandée.

Les rapports sexuels précoce, la multiplicité des partenaires sexuels, des infections gynécologique fréquents ou mal soigné, le tabagisme, donné naissance à beaucoup d'enfants, sont entre-autres les facteurs favorisant la contraction de cette maladie.  Selon Dr Solange TOUSSA-AHOSSU « Le cancer du col de l'utérus est lié à un virus humain, sexuellement transmissible: 'HPV'. Cette infection par HPV est très courante, elle touche environ 70% des femmes entre 15 et 65 ans. Les infections par un virus de ce type sont le plus souvent banales car l'organisme l'élimine dans les 6 à 13 mois suivant la contamination. Mais elles évoluent dans certains cas en lésions qui  évoluer en cancer du col de l'utérus si elles ne sont pas traitées ». Pour cela en cas de perte vaginale anormale ou de saignement faible à des moments inconvenable, il faut faire appel à un médecin, conseille la docteure. Cette maladie est la base de perte de fécondité et bien d'autres maux chez la femme.

Par ailleurs, seulement quelques femmes peuvent avoir accès aux vaccins si elles deviennent gratuites. La vaccination est possible pour les jeunes filles. Ainsi ayant moins de 14 ans.  Mais, dépasser cet âge, seules les jeunes filles et les jeunes femmes de 15 à 23 ans qui n'auraient pas eu de rapports sexuels, auront aussi accès.

Le cancer de l'utérus est une tumeur qui prend naissance dans l'utérus de la femme et qui se propage à d'autres parties du corps. L'utérus est une partie de l'appareil génital  de la femme.