Accueil A la une La BAD fait don de 5 milliards de francs CFA au Conseil...

La BAD fait don de 5 milliards de francs CFA au Conseil de l’Entente

0
170

La Banque africaine de développement  (BAD) vient d’accorder  via son  Fonds africain de développement   au Conseil de l’entente,   un   don de 5 milliards F Cfa destiné à   appuyer la réforme du  Centre régional de formation en entretien routier (Cerfer), basé à Lomé.

Cet appui financier,  permettra de dynamiser la formation et l’emploi des jeunes techniciens dans les 5 pays membres du Conseil de l’entente. Le projet va favoriser l’emploi direct d’environ 8 000 jeunes techniciens formés par le CERFER dans les 10 ans.

La Bad explique que ce financement s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à l’intégration de la formation (Paif) dans les métiers de la route, du chemin de fer et des mines dans les pays membres dudit Conseil – Côte d’Ivoire, Bénin, Togo, Burkina-Faso et Niger.  Ce financement va permettre de réaliser les modules de la réforme du Cerfer, notamment la restructuration de la gestion du centre ; sa réfection totale et la construction de nouveaux locaux ; l’acquisition de nouveaux équipements et matériels ; le lancement de nouvelles filières de formation aux métiers du Btp’,lit-on dans le communiqué de presse.

Lors du paraphe des documents, le  secrétaire exécutif du Conseil de l’entente, Patrice Kouamé, cosignataire de l’accord de don, s’est réjoui de « l’engagement constant » de la Banque à soutenir l’organisation sous-régionale et à accompagner le Cerfer dans sa vision d’offrir aux apprenants une formation théorique et pratique adaptée aux besoins des entreprises, facilitant ainsi l’employabilité et l’insertion des jeunes issus du centre.

Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale de la Banque pour l’Afrique de l’Ouest, a, quant à elle, souligné la pertinence du Paif, qui va, selon elle, insuffler une nouvelle dynamique au Cerfer.

Elle a précisé que le projet va favoriser la constitution d’une masse critique de techniciens et de techniciens supérieurs et engrangera l’emploi direct d’environ 8 mille jeunes techniciens formés par le Cerfer pendant les dix prochaines années.

De son côté, Ouro-Djobo Samah, directeur général du Cerfer, s’est également félicité de ce don de la Bad qui va permettre de propulser le centre et le transformer en un pôle d’excellence à l’échelle des pays du Conseil de l’entente et de la sous-région.

Le Cerfer est une institution spécialisée du Conseil de l’entente, basée à Lomé, au Togo, et chargée de la formation de techniciens dans les métiers du bâtiment et des travaux publics, de la route, du chemin de fer ainsi que des mines.
Le Conseil de l’entente a été créé le 29 mai 1959 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, et a pour objectif de promouvoir le développement économique de ses États membres.

Commentaire

Commentaires

AUCUN COMMENTAIRE