LA MAISON DU PAYSAN

0
520

Promouvoir la consommation du « made in Togo »

Ouverte il ya une semaine dans la banlieue nord de Lomé, la maison du paysan se veut un cadre de promotion des produits locaux. Le visiteur y découvre dans un décor atypique trois entités : une boutique de produits alimentaires togolais, un bar-restaurant exclusivement togolais et une salle de réunion avec un espace pour spectacle.

Situé à Agoè Atchanvé, c’est un décor de bambou et de meubles fait à partir d’objets de récupération qui accueille le visiteur qui s’aventure dans la maison du paysan. Dans un environnement  rustique, les trois ensembles qui composent le lieu se côtoient et un personnel accueillant est aux petits soins.

Dans le store où sont exposés des produits exclusivement réalisés  sur le territoire national, on trouve un peu de tout.

Des liqueurs, du vin de palme, des jus de tous aromes, du sirop, des biscuits,  des huiles, de riz, du chocolat, des produits carnés etc. bref un concentré du savoir faire togolais en matière d’agro-alimentaire.

Le bar restaurant sert exclusivement des mets togolais. D’une capacité de plus de 150 places assises, vous pouvez y retrouver de la pâte, du riz et mets locaux accompagnés de sauces locales. Vous aurez le choix entre une multitude de jus de fruits naturels pour accompagner  votre repas.

D’une capacité d’environ 80 places, La salle de réunion peut accueillir tout type de rencontres. Pour promouvoir l’utilisation de ressources énergétiques durables, une partie de la maison est alimentée au solaire.

« L’idée de créer un tel espace est venu à partir du manque de disponibilité des produits locaux et du déficit de qualité dans ceux existant » explique le promoteur Gerry Taama. Les paysans et les producteurs locaux qui  ont des produits à écouler peuvent venir les déposer en dépôt-vente à la maison du paysan.

« Nous misons sur la qualité de nos produits pour séduire les consommateurs », explique le promoteur. L’idée est à terme d’arriver à implanter d’autres centre du genre à dans les principales villes du pays pour booster la production et consommation locale.

Défis

Il faut dire qu’un centre de ce genre dans un pays où la production est essentiellement artisanale doit faire face à d’énormes défis. Le premier est la rupture de stock constaté des fois sur les produits les plus demandés.

La plupart des fournisseurs étant de petits producteurs, qui n’ont pas les moyens de faire une production à grande échelle.

Pour palier ce manque Gerry peut compter sur sa propre ferme école, installé à Houaré (500km). Pour le jeune politicien, la maison du paysan qui à ce jour emploie huit(08) employés représente sa contribution citoyenne au développement du pays.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

vingt − 7 =