La viande de blé « made in Togo » dans vos assiettes

0
69

L’esprit d’innovation des jeunes togolais n’est plus à démontrer. Ils sont nombreux à proposer chaque jour des services et produits de qualité. La viande de blé est l’un des derniers venus sur le marché. Œuvre du jeune Armand AgbanssogbéEklou à la tête de Bethel Kebab, elle a un goût identique à celui de la viande rouge. Très succulente, la viande de blé est disponible en brochettes et en steak. A la cuisine, elle remplace valablement nos viandes habituelles pour la préparation de nos sauces et bouillons.

La viande de blé fait du bien à votre organisme

Du point de vue du bien-être, la viande de blé est sans amidon ni cholestérol. Elle comporte 30 % de protéine, contrairement à la viande de bœuf ou de poulet qui en contient environ 20%.
Cette viande est de ce fait recommandée aux femmes enceintes, aux personnes souffrant de maladies cardiovasculaires. Elle est aussi proposée aux personnes obèses qui veulent perdre du poids. C’est d’ailleurs l’une des sources d’inspiration du promoteur de cette viande.

« Ma mère était cardiaque. Il fallait lui trouver une viande qui puisse remplacer la viande rouge. A partir de mes recherches et de mes connaissances d’environnementaliste, je suis parvenu à composer la recette de la viande de blé », confie Armand Eklou, environnementaliste de son état qui soutient que « son initiative vient aussi contribuer à la protection de l’environnement et de l’écosystème ».

Produite à base de protéines extraites de la farine de blé, en plus des épices choisies et composées avec tact et conditionnées, la viande du blé vous est servie à domicile sur commande. De fait, elle est vendue à un prix relativement bas. En effet, les brochettes sont disponibles à partir de 100 FCFA et le steak à partir de 1000 FCFA.

Du financement pour booster l’initiative

L’ambition d’Armand est d’amener les populations à adopter sa viande, par préférence aux viandes rouges.
« La viande de blé a des impacts positifs sur la santé de l’homme contrairement à la viande rouge qui, en cas de consommation non contrôlée, peut endommager l’organisme », justifie le jeune entrepreneur qui projette installer à Lomé, une maison de blé et produire en plus de la viande, des saucisses et du shawarma.

Pour y parvenir, il veut convaincre les restaurateurs et services hôteliers de la place de proposer à leurs clients, sa viande qui n’a rien de végétarien mais constitue une innovation gastronomique, à laquelle il apporte une touche particulière.

« Je lance un appel aux responsables des cafétariats, des restaurants, bref de toutes sortes de lieux faisant dans la consommation et la gastronomie de passer leurs commandes afin de permettre à leurs clients de goûter aux bienfaits de la viande végétale .Je veux que la population s’approprie cette idée de manger des brochettes végétales et c’est pourquoi je la vends à un prix intéressant », confie le créateur de Bethel Kebab.

Pour l’heure, Armand EKLOU a un défi : trouver des investisseurs et des soutiens financiers pour booster son business. « Jusque-là, ce sont mes économies personnelles qui sont investies dans l’entreprise » déclare-t-il.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

13 + vingt =