Le RP Affognon pour faire le contre-poids au musulman TikpiAtchadam ?

0
120

Le chrétien, Révérend Père Pierre Marie-Chanel AFFOGNON, monté au pinacle pour « ravir la vedette » au musulman Tikpi Atchadam, à l’origine des évènements du 17août ? C’est la thèse de certains membres de l’entourage de  celui-ci. Selon eux, les milieux chrétiens, y compris ceux favorables à l’alternance démocratique et au départ du président de la République Faure Gnassingbé en 2020, ne voient pas d’un bon œil l’émergence du leader du PNP et le leadership qu’il prend sur l’opposition. Ils s’inquièteraient du fait que  son socle politique repose essentiellement sur sa communauté Tem, à forte dominance musulmane. De fait, pour réduire son influence, ils auraient suscité la création du mouvement des « Forces Vives du Togo » et surtout créé de toutes pièces la figure de l’aumônier national des cadres catholiques du  Togo.  «  Il est comme sorti de nulle part et aujourd’hui porte une force qui ambitionne d’obliger les acteurs politiques à réaliser une série d’actions. En somme, un référentiel à la fois moral et politique. De quoi se constituer comme l’épicentre de la solution à la crise togolaise, et par voie de conséquence, reléguer au second plan Tikpi Atchadam »  croit savoir un des proches de ce dernier, très remonté,  mais qui a choisi de garder l’anonymat. Il relève que le père AFFOGNON est un proche du Pr David Dosseh du Front Togo Debout, lui-même membre de l’ANC et que le prélat fut l’un des orateurs du deuxième colloque sur l’alternance politique en Afrique organisé fin avril 2017  par le CAP 2015. «  Or, l’ANC est aussi le concurrent direct du PNP sur l’échiquier politique » note notre interlocuteur.

Interrogé sur le sujet, l’un des responsables du mouvement qu’anime le Directeur national de l’enseignement catholique du Togo s’est dit scandalisé par une telle thèse. Il nous a confié être outré que « certains puissent encore aujourd’hui être à ce niveau de raisonnement ».  «  Faisons attention aux histoires de religion. Car à force d’évoquer le conflit religieux, on finira par l’avoir » prévient-t-il. Il relève que dans les «  Forces Vives du Togo », cohabitent aussi bien les chrétiens que les musulmans ou les athées, et que les débats, parfois tendus, se déroulent sans considération de foi. «  D’ailleurs, nos réunions s’ouvrent et se clôturent par des prières chrétiennes et musulmanes » conclue-t-il.

 

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

vingt − dix-sept =