Le Togo a célébré la journée de l’industrialisation

0
185

Le Togo a célébré ce 20 novembre de la 29eme journée de l’industrialisation de l’Afrique sur le.site du Laboratoire Tongmei (zone portuaire).

La cérémonie a été présidée par le ministre IHOU yaovi Attigbé de l’industrie et du tourisme qui avait à ses côtés plusieurs personnalités parmi lesquelles son collègue Nicouė Broohm de l enseignement supérieur et de la recherche et le coordonnateur résident du système des nations unies au Togo.

Dans son speech de circonstance le ministre IHOU est revenu sur la place de choix qu’occupe l’industrie dans le plan national de développement dont l’axe 2 vise à développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives.

Ainsi, l’ambitieux projet de création des agropoles, soutenu par divers partenaires dont la Corée du Sud, la Boad et la Bad, la mise en place de parcs industriels, la stratégie nationale d’électrification qui table sur un taux de pénétration de 50% à l’horizon 2020 et 75% en 2025, la relance du secteur minier ainsi que la promotion des entreprises artisanales et des activités commerciales, sont la cheville ouvrière de ce deuxième pilier fondamental du PND.

Cette année, la Journée met l’accent sur la promotion des chaînes de valeur régionales et souligne la manière dont le développement industriel aux fins de la production pharmaceutique locale contribue à une vie saine et au bien-être des populations.

Selon l’ONU, le développement d’un secteur pharmaceutique compétitif et viable en Afrique peut aider à promouvoir l’amélioration de la santé et du bien-être et une croissance économique durable. L’offre de médicaments de qualité à un coût abordable peut atténuer les graves problèmes de santé publique, et leur production à l’échelon local, leur exportation et leur distribution au niveau régional sont génératrices d’emplois et de revenus.

« Pour répondre aux besoins du continent africain, il faut forger des partenariats stratégiques, notamment avec le secteur privé, en vue de promouvoir les chaînes de valeur régionales, d’assurer la réalisation d’investissements et d’améliorer l’accès au savoir-faire et aux technologies », estime M. Guterres.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × trois =