Accueil A la une L’émirati Emaar Hospitality Group reprend l’hôtel du 02 Février.

L’émirati Emaar Hospitality Group reprend l’hôtel du 02 Février.

0
2523

Emaar Hospitality Group, entreprise opérant dans le secteur de l’hôtellerie et des loisirs et appartenant à Emaar Properties, promoteur immobilier basé à Dubaï (Emirats Arabes Unis), est le nouvel exploitant  de l’hôtel  le  02 février. Le contrat d’exploitation signé entre le groupe Kaylan Hospitality Developpement (KHD), concessionnaire de l’immeuble et le géant émirati, constitue l’épilogue d’un feuilleton commencé en août 2017. En effet, Il y a presque 8 mois, Carlson Redizor, propriétaire de la marque Radisson, premier exploitant post  réhabilitation du fleuron de l’hôtellerie togolaise quittait notre pays  à cause de « dissensions sur la gestion et stratégie de développement ». La résiliation de son contrat avec le groupe Kaylan par le suédois,  avait eu comme conséquence l’exploitation de l’hôtel sans marque. Chose désormais corrigée avec l’arrivée d’Emaar. Cette chaîne international devra  booster la fréquentation du 02 février en baisse depuis bientôt un an, et promouvoir la destination Togo, avec l’arrivée espérée de compagnies comme Emirates Airlines. D’autant plus que Emaar Hospitality Group, a choisi  de faire de Lomé  son siège dans la région. De fait, un nouveau directeur général a déjà pris fonction. Il s’agit de  l’Allemand Marcel Brekelmans chargé de restructurer l’hôtel et surtout,  de lui faire retrouver ses lustres d’antan.

Pour rappel, Emaar Hospitality Group compte 11 hôtels opérationnels et trois résidences aménagées à Dubaï sous la marque Address Hotels+ Resorts, la chaîne lifestyle haut de gamme Vida Hotels and resorts, la chaîne contemporaine de gamme intermédiaire Rove Hotels. Sa maison mère,  Emaar Properties est l’une des deux plus grandes sociétés immobilières de Dubaï. Fondée en 1997, elle a réalisé le Burj Khalifa, le gratte-ciel le plus haut du monde, et le Dubaï Mall, le plus grand centre commercial du monde.

Commentaire

Commentaires

AUCUN COMMENTAIRE