Les administrations douanières d’Afrique de l’ouest s’engagent dans la lutte contre la fraude à la valeur  en douane

0
508

Lomé accueille depuis  ce   lundi 5 novembre et ce jusqu’au 9  Novembre  un séminaire  régional organisé par le Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC de l’Ouest) en partenariat avec l’Office Togolais des recettes (OTR).

Placé sous le thème, « Lutter avec efficacité contre la fraude à la valeur en douane », il regroupe  une trentaine de participants venus d’une dizaine de pays de la sous-région.

La rencontre se veut pédagogique pour permettre aux administrations douanières de faire face efficacement aux  nouveaux défis qui surviennent dans le domaine dans un environnement international en perpétuelle mutation. Le Togo   qui a engagé  depuis plusieurs années à travers le commissariat des douanes des réformes partagera lors de la rencontre ses expériences et s’en  inspirer de celles d’autres pays. De  fait, qu’à l’issue du  séminaire,   tous les participants puissent  mieux appréhender  trois aspects importants  liés au thème retenu pour la rencontre à savoir, les principes  de l’accord de l’OMC-organisation mondiale  du  commerce-, qui réglemente  la valeur transactionnelle et les méthodes de substitution, le dispositif  et les outils pertinents, répondant aux normes internationales et les mesures pratiques et fonctionnelles permettant de lutter contre la fraude à la valeur  en douane.

Pour le  directeur de cabinet du ministre des finances,  Kossi Tofio,  dans un environnement international   en perpétuelle mutation,    il revient aux administrations douanières  de s’adapter aux procédures de facilitation et de simplification du dédouanement tout en veillant à augmenter et sécuriser les recettes douanières indispensables aux budgets des États.

« Le  thème du présent atelier, « Lutter avec efficacité contre la fraude à la valeur en douane » est un sujet très important au Togo. En effet, le Commissariat des douanes togolaises s’est lancé depuis quelques années dans un vaste chantier de réformes pour sa modernisation. L’ensemble de ces réformes vise le renforcement de ses fonctions essentielles notamment en matière de maîtrise des flux et d’automatisation des procédures, d’exonérations et de régimes suspensifs, de sélection automatisée des contrôles », a rappelé le DC lors de  son intervention.

Il a pour poursuivre,  souligné qu’au  sortir de ces assises, et avec la contribution apportée par des experts reconnus pour leur maîtrise dans le domaine traité,  les participants  seront  mieux armés pour maîtriser ce sujet si délicat et si technique.

«  Je suis sûr que les travaux qui seront conduits au cours de cette semaine, les échanges d’expériences et les recommandations qui seront formulées, aideront les pays de la région et nos Administrations à avancer d’un même pas vers une plus grande maîtrise de l’application et du contrôle de la valeur en douane indispensables pour accroitre et sécuriser les recettes des budgets de nos Etats », a-t-il ajouté.

Ainsi,  les acteurs que sont des douaniers  vont  apprendre  lors  de ce séminaire à maîtriser la valeur en douane,  un élément qui sert de base à la perception  des droits et taxes aux cordons douaniers pour une bonne application,  a précise le commissaire   général de l’OTR, Kodzo Adédze.

Alors qu’il  est apparu des fraudes    dans  l’application   de la valeur en douane,  qui parfois  est minorée ou majorée,  la rencontre de Lomé vient à nommé pour remettre les pendules à l’heure.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq − quatre =