Les députés autorisent l’adhésion du Togo à l’accord portant  création de la Banque Africaine d’Import-Export

0
136

Les députés ont adopté mardi à l’unanimité  deux projets  autorisant l’adhésion du Togo  à l’accord portant  création de la Banque Africaine d’Import-Export (AFREXIMBANK) signé le 8 mai 1993 à  Abidjan et la ratification par le Togo  des  statuts  de la compagnie financière  dénommée «Africa 50-Financement de Projets» et «Africa 50- Développement de Projets», adoptés  le 29 juillet 2015 à  Casablanca  au Maroc.

En effet, la loi  autorisant l’adhésion du Togo à l’accord portant création de la banque Africaine d’Import-Export (AFREXIMBANK) a  été signé à Abidjan, le 8 mai 1993, par les pays  africains en vue de faire face aux différents  facteurs qui entravent le commerce extérieur  africain, notamment la détérioration des termes de  l’échange, la baisse des prix des exportations, l’alourdissement de la dette extérieur et l’inadéquation des moyens  de financement.

La création de cette institution financière  multilatérale vise à faciliter, financer et   développer les échanges commerciaux entre les  pays africains ainsi qu’avec le reste du monde. L’AFREXIMBANK a donc pour but de  promouvoir et de développer les échanges  commerciaux sud-sud, d’une part entre pays africains et, d’autre part entre pays  africains et  autres pays.

L’adhésion  du Togo  à  cet  accord  lui permettra  de  participer  à l’actionnariat  de  cette  banque  et,  par  voie  de conséquence, de bénéficier de  ses  concours  financiers  ainsi que  de son soutien  à l’accroissement des exportations. Elle permettra  aussi au pays de jouer sa partition dans le développement du commerce intra-africain et  avec  le  reste  du monde.

Le deuxième projet de loi voté par l’hémicycle hier, autorise le Togo à ratifier les statuts de la  compagnie financière dénommée «Africa 50-Financement de Projets» et «Africa 50- Développement de Projets», adoptés  le 29 juillet 2015 à  Casablanca,  au Maroc, à l’initiative  de  22 pays africains dont le Togo  et trois  institutions  financières  africaines  çà savoir : la banque  Al-Maghrib, la  banque  Africaine  de Développement  (BAD)  et  la  Banque  Centrale des Etats  de l’Afrique de l’Ouest  (BCEAO). Elle a pour  but  de mobiliser l’épargne à long terme des investisseurs dans des projets africains  d’infrastructures commercialement viables, à  grande échelle, sur l’ensemble de la chaîne de valeur du financement du projet, par le biais de deux structures : la société de financement de  projets  et  celle de développement de  projets.

C’est une compagnie qui s’appuie sur l’engagement financier des pays africains pour  attirer  des  investisseurs institutionnels, des  fonds  souverains, des  fonds  de  pension  et des  sociétés  d’assurance ainsi que d’autres sources de financement.

La ratification des statuts de cette compagnie  permettra donc au Togo de mobiliser le  financement nécessaire à la  mise en œuvre  des  grands chantiers de développement dans les  secteurs de l’énergie, du transport, de l’eau ou  des télécommunications. Elle renforcera  notamment, la politique de construction des  infrastructures  en gagée par le gouvernement depuis quelques  années.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × 4 =