L’UFC QUITTE LA CENI

0
100

Fin cet après-midi du feuilleton qui aura tenu en haleine la classe politique togolaise et duré plusieurs semaines : l’Union des Forces de Changement (UFC)  quitte la Commission Electorale Nationale Indépendante( CENI)  au profit de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC).

n effet, lors d’un vote intervenu à l’Assemblée nationale en milieu de journée, les députés ont élu Francis Pedro Amuzun proposé par l’ANC  sur la liste des représentants de l’opposition parlementaire, en remplacement de Jean-Claude Homawoo de l’UFC, démissionnaire.

Il y a quelques jours encore, la formation de GilchristOlympio,  lors d’une conférence de presse organisée à Lomé, se prévalant de son statut de parti politique de l’opposition parlementaire, assurait  qu’elle ne quitterait pas la CENI, sauf si la CEDEAO le lui demandait. Il semble que c’est à cette demande qu’elle a finalement cédé, après y avoir opposé une fin de non-recevoir tout au long du week-end dernier jusqu’en début de semaine, malgré les coups de fils pressants du facilitateur guinéen Alpha Condé, qui recevait les protagonistes de la crise.

Pour rappel, aux termes des dispositions de l’article 15 du Code électoral, seule la démission de Jean-Claude Homawoo pouvait ouvrir la voie à l’élection du représentant de l’ANC.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatorze − sept =